Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Guinée : Un coup d'êtat libérateur ? ou des bandits à nos portes !


Alwihda Info | Par Djamil @ - 24 Décembre 2008 modifié le 24 Décembre 2008 - 22:32


Guinée : Un coup d'êtat libérateur ? ou des bandits à nos portes !
Une partie de l’armée guinéenne, toujours elle. Elle était là sous Sékou Touré, enfermant, battant, torturant volant et violant le peuple laborieux de Guinée.

Elle était encore là sous Conté, toujours dans ses grandes œuvres de bandits de grand chemin, de corrompus, de voleurs des deniers de la république.

Son chef meurt, mais elle refuse de le suivre outre tombe pour donner un peu d’air et d’eau, de chair et de pain, de liberté et de démocratie au laborieux peuple de Guinée.

Elle s’agrippe au pouvoir q’elle sent lui filer entre les mains. Elle promet une démocratie et des élections libres et transparentes en 2010 là où il faut réellement comprendre 2026.

En attendant, elle demande au peuple de ne plus « se promener » dans les rues. Elle demande aux organisations sociales, syndicales et politiques de suspendre toutes activités. Telle une pieuvre, elle veut étendre ses tentacules sur sa proie dont elle n’a jamais du reste cessé de sucer le sang.

Elle veut s’installer la canaille pour continuer à faire ripaille sur le dos de ce bon peuple qui ne sait plus à quel saint se vouer. « C’est nous où la guerre civile » disent-ils. Devant ces extrémités fâcheuses, le peuple les choisira pensent ils. Les libérateurs qui s’arment contre leur peuple, les défenseurs qui font des citoyens, des « mercenaires déjà à l’intérieur du pays et venus des pays voisins ». Elle ne se raie jamais cette chanson : pour bientôt « pendre du guinéen » haut et court, elle prépare le fallacieux prétexte du mercenariat !

Cette bande de la génération de 90 avec Coplan et ses copains de voyous bien en vue, manipulés par des barons trafiquants. Oui, nous avons affaire à des marionnettes qui dans moins de 2 semaines, se retireront pour montrer aux mondes, la face hideuse de leur maîtres commanditaires : suivez la drogue et vous saurez qui est derrière ce putsh dans « l’intérêt supérieur » de la Nation.

Cette frange de l’armée s'indigne que des officiers supérieurs s'opposent à leurs actes de grands bandits qui confisquent la démocratie et le pouvoir du peuple pour des promesses chimériques en 2010. Ce sont des menteurs, des voleurs aux mains tâchées du sang de nos frères et de nos sœurs.

Elle enfermera le peuple dans sa maison, sans eau, sans électricité, sans nourriture. Elle ne lui donnera aucune éducation parce qu’elle n’en a pas. Elle ne sait ni cultiver, ni pêcher, ni conduire les troupeaux à l’abreuvoir dans les pâturages. Elle n’usine rien, elle est absente dans les hôpitaux. Elle ne sait gérer que son ventre et son bas ventre. L’économie, les sciences sociales et politiques, les sciences en général et les techniques, elle s’en moque. Pour ces saint-cyriens des bas fonds de Coronthie la seule connaissance qui mérite d’être maîtrisée, c’est la charge d’une balle dans un canon, la technique de visée et le massacre en bonne et due forme de la vache laitière qu’elle traie depuis 1958 : le peuple de Guinée.

C’est pourquoi, tout comme pour Mohamed Bacar d’Anjouan, Mohamed Ould Abdela Aziz de Mauritanie, le BLOC POUR LE RENFORCEMENT DE LA DEMOCRATIE AU SENEGAL condamne expressément ces attentats inqualifiables de la démocratie, exige de la junte militaire le prompt rétablissement de l'ordre constitutionnel en Guinée.

Pour ce faire, le BRDS demande à la communauté internationale de rester plus que déterminée face à ces tentatives récurrentes de confiscation du pouvoir par des forces armées.

Le BRDS invite la communauté internationale à prendre dans les plus brefs délais, des mesures énergiques de retour à l’ordre constitutionnel en Guinée.

Le BRDS présente ses condoléances au peuple de Guinée et à la famille du disparu.

Que Noël 2008 donne paix et bonheur à l’Afrique et sèche ses larmes.

Fait à Dakar ce 24 décembre 2008

Professeur El Hadj Hamidou DIALLO, Secrétaire Général BRDS.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements