Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Idriss Déby : "La vieille Europe n'a rien à donner à l'Afrique"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Février 2017 modifié le 23 Février 2017 - 18:58

Le salon international de l'étudiant Africain s'est ouvert aujourd'hui au palais du 15 janvier, à N'Djamena.


Idriss Déby : "La vieille Europe n'a rien à donner à l'Afrique"
Idriss Déby : "La vieille Europe n'a rien à donner à l'Afrique"
Le Président tchadien, Idriss Déby a appelé les africains à retourner en Afrique pour construire le continent et, éviter "l'eldorado de l'Europe", dans un discours prononcé ce matin pour l'ouverture du salon international de l'étudiant Africain.

"Vous avez un continent jeune, riche, où il y a du travail à faire"

"Le jeune n'arrive pas à rester dans son pays pour être utile. En traversant pour aller en Europe, l'eldorado, je vous assure, ça c'est ma pensée à moi, c'est vrai nous avons beaucoup de diaspora qui vivent là-bas, mais loin de croire qu'il y a l'eldorado là-bas. Vous avez un continent jeune, riche, où il y a du travail à faire", a affirmé le chef de l'Etat Idriss Déby, ajoutant que "la vieille Europe n'a rien à donner à l'Afrique". Et d'ajouter que "je vais rendre un rapport pertinent, ce n'est pas de la littérature que je ferais."

"Il faut oser, aller au bout du possible"

Le chef de l'Etat tchadien a appelé la jeune à "oser et aller au bout du possible", pour tirer le continent vers le haut. "Je vous assure que nous investirons pour créer des opportunités et des créneaux qui vous permettront d'exprimer vos talents, de libérer vos génies, faire exploser vos énergies et de laisser libre court à vos créations et idées créatrices. Ce salon de l'étudiant africain participe de cette dynamique globale, visant à vous responsabiliser et à vous donner les moyens nécessaires de vos actions", a souligné le Président.

L'accès à l'emploi, un enjeu décisif

L'accès à l'emploi des futurs jeunes diplômés est un "enjeu décisif au Tchad et en Afrique", estime le dirigeant tchadien. Et d'ajouter que "c'est un défi de taille car le rythme actuel de transformation économique et technique nous amène à nous interroger sans cesse sur les perspectives professionnelles et à privilégier la recettes de l'anticipation, il faut anticiper", préconise Idriss Déby.

"La réflexion et la préoccupation du lendemain sont des sentiments légitimes"

"L'Afrique a conscience de vos atouts et de vos potentiels. La réflexion et la préoccupation du lendemain sont des sentiments légitimes", admet Déby, qui a annoncé "la tenue prochaine, au mois d'avril, d'un forum qui réunira la jeunesse de 54 pays africains ici à N'Djamena".

"C'est une responsabilité qui m'a été confié par mes pairs au dernier sommet, nous sommes à la recherche des solutions. Je laisserai la jeunesse s'exprimer, faire ses choix, tracer sa route. Ce sera le rapport que je présenterai à mes pairs les chefs d'Etat au sommet de juillet 2017. J'espère mes enfants, que vous y mettrez et vous serez à mes côtés, de manière à ce que ce forum soit une réussite en faveur de la jeunesse africaine", a-t-il conclu.

 


Idriss Déby : "La vieille Europe n'a rien à donner à l'Afrique"


Idriss Déby : "La vieille Europe n'a rien à donner à l'Afrique"