Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Idriss Déby prêt à faire la "guerre totale" à Boko Haram


Alwihda Info | Par - 17 Mai 2014 modifié le 17 Mai 2014 - 18:33

Idriss Deby a souligné la détermination à faire face aux terroristes qui gangrènent la région "pour lancer une guerre, une guerre totale contre Boko Haram"


Le président tchadien Idriss Déby (gauche), François Hollande (centre) et Goodluck Jonathan (droite) sur le perron de l'Elysée. Photo : Elysée.
Le président tchadien Idriss Déby (gauche), François Hollande (centre) et Goodluck Jonathan (droite) sur le perron de l'Elysée. Photo : Elysée.
PARIS (Alwihda Info) - Le Président tchadien Idriss Déby a déclaré aujourd'hui que les pays voisins du Nigéria sont pret à faire la guerre contre le groupe terroriste Boko Haram, ajoutant que les craintes montent et que le groupe va se répandre au-delà des frontières et déstabiliser la région.

Idriss Deby a souligné la détermination à faire face aux terroristes qui gangrènent la région "pour lancer une guerre, une guerre totale contre Boko Haram", a-t-il affirmé à l'issue de la réunion de Paris pour définir une stratégie commune pour lutter contre le groupe Boko Haram.

"Ces terroristes ont déjà fait du mal dans la sous-région, les laisser continuer, c'est prendre le risque de laisser l'ensemble de la sous-région, de l'Afrique dans le désordre", ajoute-t-il, soulignant que les pratiques de Boko Haram sont contraires à la religion musulmane.

La capitale tchadienne N'Djamena a été choisie comme plateforme pour le plan d'action de lutte contre Boko Haram.

Ce matin, Idriss Déby a reçu le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian pendant près d'une heure de temps. Plusieurs sujets ont été évoqués, essentiellement sur la sécurité de la sous-région. Le ministre français de la défense, Jean Yves le Drian a salué la disponibilité et l’implication permanentes du Chef de l’Etat tchadien pour trouver des solutions idoines et durables aux crises qui secouent certains pays du continent.

Le Tchad a fermé la semaine dernière sa frontière commune avec la Centrafrique et a élevé considérablement le niveau de surveillance de ses frontières.

Ce matin, une nouvelle attaque de Boko Haram a eu lieu dans le Nord du Cameroun, près de la frontière tchadienne. C'est la deuxième attaque en moins de deux semaines, après celle d'un poste de brigade à Kousseri, à la frontière tchado-camerounaise.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements