Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Interdiction du forum de la diaspora camerounaise à Abidjan : Le régime de Ouattara indexé


Alwihda Info | Par Associations patriotiques Camerounaises de Belgique - 25 Mai 2017 modifié le 25 Mai 2017 - 15:26

C’est avec indignation et amertume que la diaspora camerounaise de Belgique a appris la décision du gouvernement ivoirien d'interdire l'organisation du Forum international de la diaspora Camerounaise des 25, 26 et 27 mai 2017 à Abidjan.


La solidarité des gouvernements liberticides africains en marche

Ce Forum international de la Diaspora Camerounaise, initialement prévu à Ouagadougou du 25 au 27 mai et transféré, il y a quelques semaines, à Abidjan à été finalement interdit par le pouvoir d'Abidjan.

La diaspora camerounaise de Belgique se fait le devoir de rappeler ici aux yeux du monde entier que la démocratie tant vantée par le pouvoir d'Abidjan n'est qu'un leurre.

Cette interdiction de l'organisation de ce forum à Abidjan se situe dans la continuité de multiples, calomnies et mesures arbitraires dont font l’objet depuis trop longtemps de nombreux défenseurs des droits humains en Côte d'Ivoire.

On mesure bien les limites de cette étrange politique de réconciliation proclamée par le pouvoir d'Abidjan, qui n’est envisagée qu’avec la complicité de ceux qui l’aideront à étouffer toute vérité sur ses manquements.

Pourquoi le régime de Biya a-t-il peur de la diaspora camerounaise?

Nous vous rappelons que le régime de Paul Biya au Cameroun est marqué par le mépris notoire de l’espèce humaine et la destruction du pays. Après avoir géré le Cameroun comme une quincaillerie familiale pendant plus de trois décennies, notre pays est actuellement en ruine et en faillite.

Les membres de ce clan doivent se garder d’avoir la mémoire courte. Ils savent comment les régimes de leurs semblables ont pris fin, de façon tragique, à savoir ceux de Samuel Doé, Adolf Hitler, Nicolae Ceaucescu...

Au travers de cette déclaration, les associations camerounaises du royaume de Belgique réaffirment leur attachement aux valeurs démocratiques pour l’émergence d’une nouvelle société au Cameroun.

Par ailleurs, la Diaspora Camerounaise patriotique de Belgique salue le courage et la détermination des personnalités politiques et de la Société civile digne de ce nom qui se sont rangées du côté de notre peuple debout, déterminé à mener la noble et juste lutte destinée à mettre fin à ce régime tortionnaire au pouvoir depuis 34 ans

Il sied dès lors, de la part de tout patriote Camerounais de continuer ce combat pour la liberté et la libération de notre pays, quel que soit le prix à payer, jusqu’à la victoire finale qui est proche.

Fait à Bruxelles, le 23 mai 2017

Pour les Forces Vives de la Diaspora Camerounaises du Royaume de Belgique
- Le CODE ( Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora)
- La Fondation Moumié
- Le CEBAPH ( Cercle Belgo-Africain pour la Promotion Humaine)
- L’Apje (Association Pour la Promotion de la Justice et de l'Education)
- Solidarité Universelle
- Le Mouvement de Février 2008 au Cameroun
- Action Solidaire Internationale
- Le CNI ( Collectif Nationale contre l’Impunité au Cameroun)