Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Enquête

Israël dit avoir déjoué un coup d'état de Hamas contre le président palestinien Abbas


Alwihda Info | Par Juif.org - 3 Octobre 2014 modifié le 3 Octobre 2014 - 13:54

L'infrastructure du Hamas en Judée et Samarie était contrôlée par un quartier général du Hamas en Turquie. Le complot était de réaliser une série d'attaques terroristes cruelles contre Israël et de créer une situation d'instabilité sécuritaire, puis de profiter de cette situation pour prendre le contrôle de l'autorité palestinienne.



Une opération de grande envergure montée de mai à août par Tsahal et le Shin Bet a déjoué un complot du Hamas pour mener un coup d'état contre l'autorité palestinienne en Judée Samarie.

Les informations concernant l'opération n'ont été autorisées à publication qu'aujourd'hui.

L'infrastructure du Hamas en Judée et Samarie était contrôlée par un quartier général du Hamas en Turquie. Le complot était de réaliser une série d'attaques terroristes cruelles contre Israël et de créer une situation d'instabilité sécuritaire, puis de profiter de cette situation pour prendre le contrôle de l'autorité palestinienne.

Israël a annoncé que 93 terroristes du Hamas ont été arrêtés dans l'opération. Parmi ceux-ci, 46 ont été emmenés pour interrogatoire par le Shin Bet. Des fonds à disposition des terroristes du Hamas, plus de 600 000 shekels (environ 130 000 euros) ont été confisqués et des armes, dont 54 fusils mitrailleurs de type M-16, 6 revolvers et 7 lance roquettes de type RPG ont également été saisies.

La cellule avait l'appui d'une autre cellule en Jordanie, avec des transporteurs qui faisaient passer les fonds venant de Turquie par la Jordanie jusqu'en Judée Samarie, des sommes de plus de 2 000 000 de shekels (environ 430 000 euros) destinées à l'achat d'armes et la location d'appartements de planque.

L'infrastructure terroriste était dirigée par Riad Nasser, 38 ans, de Deir Kadis, situé dans la région de Binyamin, qui a servi plusieurs termes en prison pour activité terroriste pour le compte du Hamas.

Nasser a été recrute par Saleh Alaruri, 47 ans, en charge de l'infrastructure du Hamas en Judée Samarie, qui est actuellement en Turquie, avec le consentement du gouvernement d'Erdogan. L'interrogatoire de Nasser a révélé un plan soigneusement élaboré pour renverser le gouvernement de l'AP de Mahmoud Abbas.

A cette fin, une importante infrastructure militaire a été mise en place à Jérusalem et en Judée Samarie, avec l'aide de dirigeants du Hamas dans les prisons israéliennes et de terroristes qui ont servi leur temps en prison et ont été libérés. Les recrues comprenaient des universitaires et des étudiants, en mettant l'accent sur les élèves de chimie et d'ingénierie.

Les communications directes de l'infrastructure de Judée Samarie se faisaient avec le siège en Jordanie, qui comprenait Auda Zahran, 53 ans, qui dirigeait les transferts de fonds pour l'achat d'armes et préparait les refuges qui servaient également d'entrepôts d'armes.

La mise à jour de l'infrastructure terroriste a empêché une série d'attentats terroristes meurtriers, dont certains auraient pu être réalisés au cours de l'opération Bordure Protectrice. Une des cibles visée était le Kotel, le Mur Occidental.


Enquête