Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

"Je reviendrais"... Bozizé détient le titre foncier de la Centrafrique ?


Alwihda Info | Par Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG - 23 Août 2013 modifié le 23 Août 2013 - 10:43

Dernièrement, vous avez fait une déclaration étant sur le sol Français, je cite « que cela soit par la voie des armes ou des urnes je reviendrai au pouvoir » donc si je comprends bien vous détenez le titre foncier de la République centrafricaine ?


Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG
Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG
Monsieur GONDJE- DJANAYANG Toulouse le 22. 08 .2013
Godfroy- Luther
Citoyen Centrafricain leader d’opinion et défenseur des droits de l’homme Résidant en France.


Lettre ouverte au Général François BOZIZE et Monsieur Michel DJOTODJIA

Mes chers compatriotes François BOZIZE et Michel DJOTODJIA, les seigneurs de guerres.

Permettez-moi de prendre ma plume en ma qualité de défenseur des droits de l’homme pour vous traduire la souffrance du peuple Centrafricain à travers les faits historiques de la République.
Mon Général François BOZIZE, souvenez-vous à l’occasion de la cérémonie des 52ans de notre indépendance à Paris.

Comme on ne cesse de dire : « les conséquences corrigent mieux que les conseils.» Cette affirmation est fondée.

Devant l’assistance la fois passée, j’ai pris ma responsabilité pour vous interpeller sur le respect des articles 24 et 108 de la Constitution du 27 décembre 2004, après cette interpellation je cite votre réponse « qui vous a dit que je modifierai la constitution, je suis le garant même de cette constitution »  fin de citation.

Mais à ma grande surprise pendant la cérémonie de votre dixième année de prise de pouvoir par les armes, malgré la crise profonde que le pays traversait voici votre déclaration faite en date du 15 mars 2013 je cite :

« Celui qui veut prendre le pouvoir n’a qu’à venir me battre en 2016 ».

Et pourtant l’opinion nationale et internationale savaient que c’était votre dernier mandat, je me demande au regard d’une telle déclaration :

Que voulez vous dire par là ?

Sachez que votre déclaration en date du 15 mars 2013 a permis aux combattants de la SELEKA de trouver un prétexte pour vous chasser du pouvoir. Hélas ! Le pauvre peuple est entrain de vivre les conséquences d’une telle déclaration.

Dernièrement, vous avez fait une déclaration étant sur le sol Français, je cite « que cela  soit par la voie des armes ou des urnes je reviendrai au pouvoir » donc si je comprends bien vous détenez le titre foncier de la République centrafricaine ?

Ou vous êtes le seul centrafricain qui est né pour être président de la République ?

François Bozizé. Crédit photo : Sources
François Bozizé. Crédit photo : Sources
Je vous conseille de demander pardon à ce peuple qui a été longtemps victime de votre mauvaise gouvernance et par la suite poursuivre, votre mission des enseignements bibliques que de chercher à revenir au pouvoir par les armes.

« Bibliquement, il est interdit de tuer son prochain ou chercher à lui faire du mal pour une cause quelconque ».

Maintenant à vous Monsieur Michel DJOTODJIA patron de la SELEKA auteur de la nouvelle souffrance du peuple Centrafricain, sachez une chose que la population de Paoua, Bouca, Bossangoa, Bataganfo, Baganssou, Obo, Boy- Rabe, Kassai, Boieng, Ouango, etc.… ne sont pas les ennemis de la Nation.
La bande de vos mercenaires criminels Tchadiens, Soudanais n’est pas plus forte que la colère de Dieu.

Que pensez-vous des femmes violées, des exécutions, des pillages, des tortures, des enfants amputés, des arrestations arbitraires, des villages saccagés, des pleurs du peuple centrafricain?

Si justice n’est pas encore rendue pour ce peuple en éternelle souffrance sur cette terre, certainement la justice de Dieu rendra sa sentence.

Monsieur Michel DJOTODJIA, dites moi il existe un passage dans le coran qui vous autorise de massacrer votre propre peuple ?

Peuple centrafricain, prions chaque jour pour la République et les nobles serviteurs de Dieu qui se battent pour ta cause.

Par contre, interroge-toi si les hommes politiques de ta République ne sont pas totalement complices de tes multiples souffrances ?

Leur silence veut tout dire…

Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG
Citoyen Centrafricain leader d’opinion et défenseur des droits de l’homme.