Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Journée Internationale de la Paix : Message du Chef de la MISAHEL


Alwihda Info | Par MISAHEL - 21 Septembre 2014 modifié le 21 Septembre 2014 - 15:51

Mission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (MISAHEL)


Message du Chef de la Mission de l’UA pour le Mali et Sahel (MISAHEL)
 
A l’occasion de la journée internationale de la paix
 
«Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé »
Nelson Mandela
 
Ce 21 septembre 2014, la Mission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (MISAHEL) se joint au reste de la communauté internationale pour célébrer la Journée internationale de la paix sous le thème «Droits des peuples à la paix ». Ce thème est une commémoration du trentième anniversaire de la Déclaration éponyme adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 12 novembre 1984. La Déclaration souligne que «préserver le droit des peuples à la paix et promouvoir la réalisation de ce droit constituent une obligation fondamentale pour chaque Etat ».
 
Le 21 septembre, alors que se poursuivent les pourparlers de paix inclusifs entre les Maliens à Alger, en ma qualité de Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel, je voudrais lancer un appel pour que les armes se taisent au Nord du Mali. Je déplore la recrudescence de l’usage des mines au Nord du pays. Ce sont des soldats de la paix et des civils qui en paient le prix. Ces hostilités doivent cesser dans l’esprit des négociations en cours à Alger auquel je réaffirme le soutien total de l’UA. Je souhaite à ces négociations plein succès. Qu’elles aboutissent à une paix juste et durable pour le peuple malien qui a tant souffert des crises sécuritaires récurrentes dans le pays.
 
En cette journée de cessation des hostilités, je voudrais aussi lancer un appel à l’unité d’action dans la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel. Qu’il s’agisse du Nord du Mali, de la Libye ou du Nigéria où les groupes terroristes ne semblent plus connaitre de limite, nous devons agir ensemble car l’instabilité dans un pays est une menace pour son voisin.
 
Le 21 septembre à 12h00, lorsque la cloche de la paix retentira, j’espère qu’une paix parfaite régnera dans le monde.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements