Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Koffi Olomidé arrêté et transféré à la prison centrale de Makala


Alwihda Info | Par Islam Assadallah - 26 Juillet 2016 modifié le 26 Juillet 2016 - 22:58

Koffi Olomidé, le célèbre chanteur congolais, est devenu depuis quelques jours le centre d'une polémique pour avoir donné un violent coup de pied à l'une de ses danseuses au Kenya. Les autorités kenyanes l'ont expulsé du pays, et mardi matin il a été interpellé à son domicile de Kinshasa.


Koffi Olomidé arrêté et transféré à la prison centrale de Makala
« Koffi Olomidé a été interpellé tôt ce matin en exécution d'un mandat du procureur qui voudrait l'interroger », a déclaré Célestin Kanyama, général et chef de la police de Kinshasa.

Un haut magistrat du parquet a de son coté assuré que « La décision a été prise hier soir, l'interpellation est intervenue ce matin ». « Le motif de l'interpellation sera communiqué à l'intéressé », a-t-il ajouté, tout en refusant de communiquer s'il s'agissait du coup de pied donné à sa danseuse ou une autre raison.

Des heures après, un autre haut magistrat a donné plus de précisions et assuré que « Koffi Olomidé est inculpé pour coups et blessures volontaires, trouble à l'ordre public, et d'autres infractions ». « Détenu sous un mandat d’arrêt provisoire, le chanteur sera présenté devant un tribunal dans cinq jours », a-t-il encore affirmé.

Après son audition au Parquet de grande instance de Gombe, le chanteur congolais a été placé sous mandat d'arrêt provisoire à la prison centrale de Makala.

« L'instruction va continuer mais avec Koffi en privation de liberté. On l'achemine [à la prison centrale de Makala]. Pour la loi, c'est 5 jours et après on verra », a expliqué Tony Mwaba Kazadi, l'un des avocats de Koffi Olomide.

« Ici on le poursuit alors qu'il n'y a ni plaignant ni dénonciation d'une autorité judiciaire de Nairobi », a-t-il ajouté.

Selon certaines sources judiciaires, il y a plusieurs plaignants. Parmi lesquels, on peut citer le ministère kenyan du Genre et l'Etat congolais à travers les ministères provincial et central du Genre.

Koffi Olomidé (60 ans), de son vrai nom Antoine Agbepa Mumba, devait donner un concert au Kenya, mais a été expulsé du pays après avoir été filmé en train de donner un violent coup de pied à l'une de ses danseuses à son arrivée à l'aéroport de Nairobi. La vidéo a été largement relayée par les réseaux sociaux et a provoqué une vague de condamnations.

Les autorités zambiennes ont - à leur tour - décidé d'annuler un concert du chanteur de rumba qui devait se produire la semaine prochaine dans un salon de l'agriculture à Lusaka.

2012, le chanteur populaire dont la discographie compte 26 albums avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour « coups et blessures volontaires » contre son producteur.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements