Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

L’Algérie demande à Al-Sissi de cesser de bombarder la Libye


- 31 Mai 2017 modifié le 31 Mai 2017 - 07:54

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué dimanche qu’une rencontre au niveau des ministres des affaires étrangères de l’Algérie, de la Tunisie et d’Égypte se tiendra le 5 juin prochain à Alger


Les autorités algériennes ont demandé à l’Égypte d’arrêter ses raids aériens contre l’est de la Libye ; estimant que cela ne réglerait pas la crise sécuritaire en Égypte, ont révélé des sources diplomatiques. Le site électronique «Middle East A» a rapporté que la dernière frappe militaire sur l’est de la Libye a fait réagir les autorités algériennes, dont le président de la République, Abdelaziz Bouteflika avait contacté son homologue égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, pour lui demander d’arrêter de bombarder la Libye. La partie algérienne a indiqué à son homologue égyptienne que «Bombarder la Libye ne règle pas les problèmes de sécurité en Égypte», d’après la même source. Fayez Al-Sarraj, le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’entente nationale de la Libye a téléphoné ,juste après les raids, à Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République, lui demandant d’intervenir auprès des autorités égyptiennes afin de cesser les bombardements contre l’est de la Libye, a fait savoir « Middle East A » citant une source bien informée. Selon toujours la même source, les autorités égyptiennes auraient planifié de lancer des raids contre l’est de la Libye avant même l’attentat qui a pris pour cible le bus des coptes égyptiens dans la province de Minya. En effet, le chef d’état major de l’armée égyptienne, Mohmoud Hidjazi s’est rendu ce mois courant dans la région en question où il a rencontré le maréchal, Khalifa Haftar. L’Algérie aurait pressenti au cours de ces dernières semaines une escalade en Libye, dont le chef d’état major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah avait tenu à visiter des régions frontalières avec la Libye où il avait assisté à des exercices tactiques avec des tirs réels et ce pour s’assurer de la disponibilité des unités de l’armée à contrer tout éventuel danger. A cet effet, les officiels algériens ont appelé à la tenue d’une réunion urgente avec les autorités égyptiennes. Rappelons que le ministère des Affaires étrangères a indiqué dimanche qu’une rencontre au niveau des ministres des affaires étrangères de l’Algérie, de la Tunisie et d’Égypte se tiendra le 5 juin prochain à Alger pour aborder les derniers développements en Libye. A rappeler également que Abdelkader Messahel s’est rendu dernièrement dans plusieurs villes libyennes à l’effet de parvenir à une solution politique à la crise libyenne. DAVIDE PADOA Rmbuzz .... Echoroukonline