Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

L'EUFOR n'a rien à faire dans un conflit où elle n'a rien à gagner


Alwihda Info | Par M. A. Kebir - 11 Janvier 2008 modifié le 11 Janvier 2008 - 16:51

Les déclarations du ministre français de la défense pour un renforcement de la présence française au Tchad, sous le pretexte d'aider l'Eufor, apparaissent au contraire comme un relai des derniers propos belliqueux de Idriss deby qui opte pour la reprise de la guerre dans notre pays.


L'EUFOR n'a rien à faire dans un conflit où elle n'a rien à gagner
COMMUNIQUE DE PRESSE N°OOO3/PPU/CP/U/08


En cherchant à faire aboutir dans les plus brefs délais la venue de la force europeenne (EUFOR) au Tchad et en lui proposant des moyens supplémentaires, malgrè les reticences fondées des autres pays europeens , la France se préoccupe t-elle vraiment des réfugiés du Darfour ou cherche t-elle à sauver coùte que coùte son protégé deby en entrainant l'Europe dans son projet?

le gouvernement français ne peut être neutre car il continue par ailleurs son ingérence inacceptable dans le conflit tchadien en apportant un soutien militaire au régime de N'djamena devenant ainsi un acteur dans la guerre du Tchad.

Les Forces Unies de la Résistance Nationale tireront toutes les conséquences d'un nouveau déploiement militaire français ou européen et de son eventuel engagement aux côtés du pouvoir à bout de souffle de Deby.

Elles expriment toujours, pour leur part, leur disponibilité à un réglement pacifique du conflit tchadien et appellent la France à être plutôt une puissance médiatrice défendant les valeurs universelles de justice,de paix et de liberté.

Les déclarations du ministre français de la défense pour un renforcement de la présence française au Tchad, sous le pretexte d'aider l'Eufor, apparaissent au contraire comme un relai des derniers propos belliqueux de Idriss deby qui opte pour la reprise de la guerre dans notre pays.

L'Europe quand à elle, n'a rien à faire dans ce conflit où elle n'aura rien à gagner.

Le peuple tchadien exprime sa soif de démocratie et de changement, la France, hélas une fois de plus, signifie qu'elle préfère son ami le général Deby qui pousse son pays à l'abîme.

Les politques paternalistes du passé doivent laisser la place à une vision nouvelle de l'Afrique qui doit inciter l'Europe à accompagner nos pays dans la construction de véritables Etats de droit et dans la défense des valeurs de liberté et de démocratie.

les interventions militaires, déguisées ou pas, sont à jamais révolues et appartiennent à un passé qui ne reviendra plus!


ABDERAMAN KOULAMALLAH
Le Porte Parole Unique de l’Union


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements