Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L'ancien Président tanzanien veut tirer le système éducatif tchadien "vers le haut"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Février 2017 modifié le 20 Février 2017 - 18:56

Deux ans après sa création, la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales s’intéresse au système éducatif Tchadien.


L'ancien Président tanzanien veut tirer le système éducatif tchadien "vers le haut"
Le Président de la République Idriss Déby Itno a accordé cet après-midi, une audience à une délégation de la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales. Elle est conduite par l’ancien Président tanzanien Jakaya Kikwete. Les activités de cette commission mondiale étaient au centre des discussions.

La Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales a été créée en 2015. Elle a pour objectif de trouver des sources de financement auprès des pays riches, organisations et secteurs privés pour permettre aux pays à faible revenu de renforcer la qualité de leurs enseignements de base pour l’arrimer aux marchés de l’emploi. Deux ans après sa création, la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales s’intéresse    au système éducatif Tchadien.

Et c’est tout naturellement que son Envoyé spécial, l’ancien Président tanzanien Jakaya Kikwete est reçu ce lundi 20 février, pendant deux heures par le Président de la République Idriss Déby Itno, en présence du ministre de l’Education Nationale et de la Promotion Civique, Ahmat Khazali Mahamat Acyl et son collègue des Finances et du Budget, Christian Georges Diguimbaye.

Jakaya Kikwete a présenté, à cette occasion, un aperçu de l’activité de sa commission au Président de la République avant de lui remettre un rapport de sa commission sur l’éducation. C’est dans l’optique de tirer le système éducatif tchadien vers le haut. 

Il convient de noter que la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales a ciblé 14 pays au monde. Ces pays sont appelés  « pionniers en matière de réforme éducative ». Notre pays le Tchad figure sur la liste.  Pour Jakaya Kikwete, les échanges avec le Président tchadien ont été cordiaux et il s’est félicité du choix porté sur le Tchad.