Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

L’utilisation des produits aphrodisiaques


Alwihda Info | Par gloria rolel - 16 Juillet 2014 modifié le 16 Juillet 2014 - 15:34


Pour des raisons de satisfaction sexuelle, beau nombre d’hommes consomment des divers stimulants ignorant leurs effets néfastes.


Performance sexuelle à risque

Lundi 07 juillet, il est 20 H, dans un bistrot sis au quartier Chagoua. Les clients assis devant un écran téléviseur orientent leur débat autour d’un thème accrocheur : un rapport sexuel réussi. « Certaines femmes sont très difficiles à satisfaire sexuellement. Elles ne manquent pas de vous reproché publiquement de ne pas être la hauteur de leurs attentes. Alors pour les marquer et éviter d’être humilié, je suis contraint d’avaler quelques comprimés aphrodisiaques pour retarder un peu plus l’éjaculation. Confie Daniel. « Ma femme a divorcé parce que je ne suis pas à mesure de l’emmener au 7emme ciel, car je souffrais d’une éjaculation précoce. Maintenant grâce aux excitants de toute nature que je prends, ma nouvelle épouse ne se plaint .décidément je n’ai pas le choix .mais seulement le jour où je tente de faire l’amour à l’état lucide, j’échoue .C’est encore là mon inquiétude », avoue Ézéchiel.
Notre confrère de la voix reporte que ce même débat a été préludé le mercredi 9 juillet au quartier Moursal par les groupes de consommateurs dans une alimentation. « L’homme peut atteindre son orgasme en une minute ou moins. Mais c’est tout le contraire chez la plupart des femmes. C’est pendant qu’il est entrain de ronfler que l’envie nous brûle. Cette insatisfaction pousse certains hommes à prendre des excitants dont on ignore la provenance », déclare Adeline en abordant le thème. Il souligne qu’une autre fille en riant conteste que, c’est parce que les hommes veulent faire du mal aux femmes qu’ils avalent ces produits.
Le journaliste de la voix a écrit qu’à l’avis de Haroun, c’est pour montrer leur griffe aux filles qui les négligent pendant le rapport qu’ils consomment les produits aphrodisiaques. « J’ai fait l’amour avec une fille. Mais pour la première fois, elle m’a négligé. Cela m’a frustré. Pour la seconde fois, elle a pris la fuite pendant que je fumais la drogue aux toilettes pour le second round », relate t-il.
Le sexe n’est plus une question taboue de nos jours et les gens de toute catégorie en parlent dans tous les milieux. Mais, il est aussi source de division dans les relations et foyers. Pour éviter les divisions et divorces, les hommes qui sont sexuellement faibles font recours aux substances qui suscitent leur libido et consultent parfois des marabouts afin de tenir longtemps pendant le rapport. Les substances utilisés le plus souvent, sont ente autres des produits pharmaceutiques tels que le viagra, les tramadols appelés communément « tramols » et le cannabis, conclut le journaliste de la Voix. Cependant, quels sont les effets secondaires néfastes que ces produits dits aphrodisiaques entraînent sur ses consommateurs ?