Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

LA PAIX NOUS INTERPELLE PAR L'ASSOCIATION PAIX PAR NOS ARTS ET NOS INNVOTIONS


Alwihda Info | Par Sylviane WAMOKPEGO BOGOTE Présidente de l'ASSOCIATION PAIX - 16 Septembre 2014 modifié le 16 Septembre 2014 - 20:56

CENTRAFRICAINE L'ASSOCIATION PAIX PAR NOS ET NOS INNOVATIONS LANCE UN CRI D'ALARME POUR LA PAIX.


POLITIQUE, SOCIALE, HUMANITAIRE, SECURITAIRE




ASSOCIATION PAIX PAR NOS ARTS ET NOS INNOVATION

LA PAIX NOUS INTERPELLE


Les centrafricains face au processus de dialogue et de réconciliation. Pouvons nous aller à la réconciliation si nous continuons à penser que la faute appartient aux autres? Le dialogue est il possible si nous adoptons une posture hypocrite comme méthode d'approche dans l'optique que la paix c'est aux autres de nous donner ?

LA FAUTE AUX AUTRES

Les jours passent ,timidement femmes ,enfants ,personnes âgées espèrent que le bout du tunnel n'est pas loin . Si tout le monde s'accorde à dire que le forum de Brazzaville est une étape importante permettant de mieux préparée une concertation nationale inclusive ,il reste encore des zones d'ombres quand au respect des résolutions signées à Brazzaville et qui s’imposent à tous .Que nous soyons champions ou pas de grandes concertations nationales , d'interventions militaires étrangères , il y a malheureusement en ce moment un pays ,le nôtre qui est au bord de disparition . Jamais les populations civiles ont enduré des souffrances les plus inhumaines de l'histoire du pays et personne ni un groupe donné ne peut se voir attribuer à lui seul la responsabilité du drame centrafricain . Nous sommes tous responsables, responsables de ce qui est arrivé . Toutes les forces vives de la Nation en son responsables .On assiste dans ce registre depuis toujours qu'une catégorie de la population de groupe social ,d'organisation de la société civile , de formation politique ,des individualités ....... qui jouent à l'innocence oubliant que l'humilité est la meilleure méthode de créer les conditions nécessaire à un processus de retour de la paix .Chacun pense qu'il a raison , toujours raison et la faute appartient à d'autres ! Si la crise est là c'est par la faute de telle ou telle personne ! Ce sont eux qui ont commencé ! Et quand nous ne nous entendons plus ,quand la violence éclate , nous recherchons toujours des boucs émissaires au risque même d'accuser parfois sans preuve ceux qui nous viennent en aide . Et le cycle recommence de plus belle avec comme commanditaires nous mêmes . Nous nous connaissons tous en Centrafrique et pourtant il nous est difficile d'accepter l'autre . L'exclusion est devenue une pratique normale et s'est progressivement imposée dans nos habitudes sur tous les plans.Du haut sommet de l'Etat jusqu'à dans les quartiers au moindre indice qu'il y a un intérêt collectif à défendre pour la promotion du corps social dans sa globalité.Nous préférons par instinct dévastateur nous replier dans des comportements qui ne favorisent pas le vivre ensemble .

L'HYPOCRISIE EST NOTRE MÉTHODE

L'accord de Brazzaville ,une fois signée en est la parfaite illustration.Le manque de sincérité dans les engagements pris démontrent à suffisance cette hypocrisie quand il s'est agi de mettre en pratique ces dits accords. On murmurait d'autres choses que ces accords qui sont censés mettre fin aux souffrances des populations civiles centrafricaines . Sur le terrain l'insécurité règne toujours. A Bangui les tueries de grande échelle ont diminué mais en provinces que se passe t-il réellement ? Sur le plan politique de nouvelles contestations et le manque de consensus aggrave encore la crise . Des théories politiques sont inventées pèle mêle pour justifier des choix ou pour expliquer telle ou telle intervention étrangère dans les affaires dites intérieures . Alors qu'hier et en ce moment même nous sommes incapables de nous entendre , d'avoir une vision claire et responsable pour l'avenir de notre pays. En plus de toutes ces violences comme cela ne suffisait pas , certaines personnes pour des raisons inconnues se donnent le luxe d'instrumentaliser la violence . Mettre la population civile dans la rue , organiser des manifestations devant le Conseil National de Transition, tenir des sit in pour demander la démission des autorités de transition , Commanditer des attaques terroristes contre le domicile des personnalités politiques à l'exemple de KARIM MECKASSOUA , mener une campagne de haine dans la presse et sur les réseaux sociaux.
Est-ce cela la PAIX que nous recherchons ?

LA PAIX N'EST PAS POUR NOUS SI CELA CONTINU !!!

Tous se passe comme si la paix ne nous concerne pas .Et pourtant nous tenons toujours un double langage. Nous.Nous pensons que c'est aux autres de faire la paix avec nous . Non ,chers compatriotes, il est urgent pour tous de faire son autocritique et de donner une chance à la paix. Il est urgent que nous nous engagions tous pour ce processus de réconciliation nationale en cours .L'Association " PAR NOS ARTS ET NOS INNOVATIONS" vous invite tous à plus de responsabilité .Les forces onusiennes ne pourront nous aider si nous faisons un pas en avant et que nos cœurs acceptent d'accepter les autres qui ont une opinion différente.Cultivons la paix, rejetons l'exclusion. Toutes les compétences nationales doivent être mises à contribution pour une sortie de crise .La période de la transition ne doit pas, ou n'est pas être réservée à une seule partie de la population ni une période pour certains d’aggraver les souffrances des populations civiles. Tout le monde est concerné et personne ne doit s'en accaparer .C'est la bonne idée du consensus national.

Sylviane.WAMOKPEGO-BOGOTE
Présidente de l'Association PAIX par nos ARTS et nos INNOVATIONS
Reply, Reply All or Forward | More


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements