Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

LES TROIS RAISONS DE VOTER MARTIN ZIGUELE


Alwihda Info | Par SEKODE NDEUGBAYI Chancel - 17 Juin 2015 modifié le 17 Juin 2015 - 06:43

CENTRAFRIQUE - ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2015 : MES TROIS RAISONS DE SOUTENIR ET DE VOTER Martin ZIGUELE .


CENTRAFRIQUE - ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2015 : MES TROIS RAISONS DE SOUTENIR ET DE VOTER Martin ZIGUELE .



Le sort de la nation centrafricaine se jouera dans les urnes. D’ici la fin de l’année, les électeurs centrafricains voteront de façon démocratique le futur locataire du Palais de la Renaissance. Pour le peuple centrafricain, ce sera l’occasion en or de prouver aux yeux du monde entier qu’il est un peuple libre, frondeur, souverain, qui ne laisse prendre ses décisions par personne. Alors, au moment où toutes les cartes sont ainsi redistribuées à chaque candidat, voici les TROIS principales Raisons pour lesquelles je soutiens et je voterai avec conviction, et que j’exhorte tous mes compatriotes à opter pour ce bon choix et en bonne intelligence, en faveur du candidat Martin ZIGUELE, candidat du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain ?
RAISON NUMERO 1 : Martin ZIGUELE est un Démocrate de la tête aux pieds.
Oui, de tous les hommes politiques et leaders de partis qui s’agitent matin , midi et soir sur les réseaux sociaux ou ailleurs, en rêvant de bénéficier des faveurs du peuple centrafricain lors du Prochain rendez-vous crucial, le candidat Martin ZIGUELE apparaît comme celui qui est le plus crédible, car il a su rester fidèle à son pays tout en gardant la tête sur les épaules même dans des terribles moments de hautes turbulences.
Oui, Martin ZIGUELE est un homme honnête. C’est un homme compétent et non-violent. C’est un homme qui a toujours respecté scrupuleusement les principes fondamentaux de la Démocratie qu’est « le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. »
L’histoire nous a démontré que, même victime du coup d’Etat du général François BOZIZE le 23 mars 2003, alors qu’il était le premier ministre d’un régime démocratiquement élu au suffrage universel direct, Martin ZIGUELE est resté fidèle à ses principes. Le monde entier sait pertinemment que ce digne fils du pays a toujours inscrit dans le panthéon de ses valeurs le mot « Dialogue ». En vérité, Martin ZIGUELE a toujours été un grand Démocrate.
RAISON NUMERO 2 : Martin ZIGUELE est un Rassembleur.
Après sa divergence politique avec le grand camarade président Ange Félix PATASSE(dont je respecte la mémoire, paix à son âme), le camarade Martin ZIGUELE a fait preuve d’humilité en se réconciliant avec le feu président, même si d’autres personnes mal intentionnées continuent à en faire de mauvaises interprétations jusqu’à ce jour. Pour preuve, le MLPC est resté un parti de masse, d’avant-garde et bien structuré, Martin ZIGUELE a su recoller les morceaux en rassemblant tout le monde, en faisant revenir beaucoup de brebis égarées au sein de la même famille. Et pour l’anecdote, il n’a même pas ménagé ses efforts pour ratisser large, en s’ouvrant à plusieurs formations politiques réunies au sein de l’AFTD ALLIANCE DES FORCES DEMOCRATIQUES POUR LA TRANSITION : Quelle caractéristique !!! Ca réconcilie les âges et les générations, ça créé une nouvelle dynamique et ça témoigne de sa volonté d’unir toutes les filles et tous les fils du pays autour de la seule et bonne cause qui vaille : L’INTERET GENERAL AVANT TOUT.

RAISON NUMERO 3 : MARTIN ZIGUELE est un homme CONSTANT :
En effet, « quand le constant entre par la grande porte, le capricieux s’enfuit par la petite fenêtre ». Pourquoi ce dicton ? Tout le monde se souvient encore de l’engagement du général putschiste François BOZIZE quelques jours après son arrivée au pouvoir en 2003 : Je suis venu conduire une transition de deux ans, organiser des élections libres et transparentes auxquelles je ne serai pas candidat et remettre le pouvoir au peuple. Malheureusement, comme la girouette, celui-ci n’a pas tardé à changer, obéissant ainsi à la direction du moindre vent de la politique politicienne, despotique et criminelle. En définitive, BOZIZE a trahi sa parole et donc son peuple.
Le résultat, tout le monde le connaît : DIX ans de règne désastreux et sans partage, DIX ans de gabegie et d’amateurisme. DIX ans de corruption et de gestion clanique de la chose publique. DIX ans de Division et de Haine. DIX ans d’Exclusion et de Liquidation, faisant malheureusement ainsi le lit de la nébuleuse SELEKA. Bis Repetita. « Tel est le mal que tu as fait, tel est le mal qui te sera fait ». Autrement dit et pour ne pas paraphraser nos amis ivoiriens, rigolons deux minutes si vous le voulez bien : « façon que tu es venu au pouvoir là, façon là que tu vas partir ».
Mais de grâce, BOZIZE n’est plus aux affaires. Son tombeur et nouvel allié DJOTODJA l’a déjà aussi suivi de la pire des façons qui soit. Certes, leur temps est révolu. Mais les centrafricains sont et restent lucides. Ils savent qu’ils ont besoin d’un souffle nouveau, d’une nouvelle façon de faire de la politique, d’un cap nouveau : projets contre projets, idées contre idées, programmes contre programmes. Bref, les centrafricains ont soif de démocratie, de débats, du bien-être et du vivre -ensemble. Les centrafricains veulent tourner définitivement ces pages sombres de leur histoire.
Alors, arrêtons de se chamailler sur des questions qui n’intéressent pas le peuple centrafricain et qui n’ont aucune valeur. Concentrons sur l’essentiel : est-ce qu’on parler de plein emploi en RCA ? Est-ce qu’on peut augmenter les salaires ? Est-ce qu’on peut rétablir la sécurité ? Est-ce qu’on retrouvera l’autosuffisance alimentaire ? Etc. Voilà des questions autour desquelles nous devons nous retrouver, au lieu de se mettre au niveau du caniveau où personne n’aura à y gagner.
Toutefois, au même titre que je mets en lumière la duplicité et donc le manque de constance, la légèreté, les petits caprices du général YANGOUVONDA BOZIZE François qui ont conduit le pays au fond du gouffre, cela va sans dire que je n’ai jamais tressé de laurier à tous ces bandes de criminels et voyous qui régnaient lugubrement dans la SELEKA de DJOTODJA , ni aux Anti-Balaka qui nous font déprimer.
Or, disant cela, je m’attends naturellement à des salves de supputations et allégations infondées et fantaisistes :
Qui a financé la SELEKA ? Est-ce Martin ZIGUELE ? NON
Martin ZIGUELE a-t-il un jour pris les armes en RCA ? NON
Martin ZIGUELE a-t-il été un chef Rebelle ? NON
Martin ZIGUELE a-t-il une seule fois de sa vie incité à la violence ou à la désobéissance civile ? Non
Martin ZIGUELE est-il vraiment un homme de paix ? Oui
Martin ZIGUELE est-il un homme de dialogue et de débats ? Oui
Martin ZIGUELE est-il ouvert à la critique ? OUI
Martin ZIGUELE est-il un démocrate, un rassembleur et un progressiste ? Mille fois OUI.

Oui, ceci est incontestable et incontesté. A aucun moment, ni de quelque façon de ce soit, Martin ZIGUELE n’a soutenu ni de prêt ni de loin un mouvement politico-militaire en RCA. Pourtant disant cela, je suis persuadé qu’à la lecture de cet article, certaines âmes égarées sortiront de leurs tanières pour me traiter de tous les noms d’oiseaux. Mais en tant qu’homme averti, je m’attends à des sarcasmes et à des injures, à des bagarres de la cour de récréation. J’en suis habitué. Mais ce qui est évident, je défendrai humblement mes convictions, ma vision de la politique, n’en doutez pas ! Parce que , ce que chaque centrafricain militant ou pas, chaque sympathisant ou pas, chaque politicien ou pas, chaque opposant ou pas, oui, ce que chacun doit comprendre et savoir, c’est qu’avant d’accuser quelqu’un, il faut se munir des preuves. Car je me souviens avoir vu des milliers et des milliers de Centrafricains applaudir, avec « chants et rameaux », ces mêmes hommes de la SELEKA lors de leur entrée triomphale à Bangui comme l’entrée de JESUS à Jérusalem. Hélas tous ont vite déchanté par la suite, et c’était normal au regard des égarements de ces derniers(SELEKA). Alors, doit-on dire que ces Centrafricains de tous bords qui ont acclamé la prise de pouvoir de la SELEKA à un moment donné précis sont-ils tous complices de la SELEKA ? Doit-on les accabler pour autant ? Doit-on traiter ces centrafricains d’ignorants, de mécréants ou traitres ? Evidemment non ! Tout le monde ou presque avait salué le départ de BOZIZE et c’était légitime. Mais on ne doit pas leur jeter la pierre gratuitement. C’est faire preuve de mauvaise foi.
Fort de ce constat, allez dire que le Candidat Martin ZIGUELE est complice de la SELEKA sans nous en apporter la moindre preuve, c’est une calomnie, c’est un mensonge.
Pour finir, je veux tout simplement ajouter qu’il y a suffisamment des problèmes à régler dans notre pays la Centrafrique minée par ces crises protéiformes à répétitions pour qu’on n’ait besoin d’ajouter l’outrance et le mensonge. Maintenant, le mieux est que chaque candidat propose ses idées pour la Centrafrique, son projet de société, et que le Candidat Martin ZIGUELE présente son programme aussi, afin qu’on en débatte et les centrafricains choisiront. Et ce que les centrafricains choisiront sera meilleur. Voilà l’essentiel.
Tous unis, nous vaincrons.
Que Dieu bénisse la Centrafrique !
Fait à Paris, le 17 juin 2015

Chancel SEKODE NDEUGBAYI, Communicant politique, militant décomplexé.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace