Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

La Chine, le dernier espoir des 900 millions d'Africains ?


Alwihda Info | Par - 21 Juin 2014 modifié le 21 Juin 2014 - 20:12


La Chine, le dernier espoir des 900 millions d'Africains ?
Comment est-il aujourd'hui explicable que cette grande puissance économique soit si présente en Afrique ?
Le commerce bilatéral entre la Chine et l'Afrique a été multiplié par cinquante en seulement 25 ans, 900 entreprises chinoises se trouvent sur la terre africaine,
Pékin a même dépassé une force capitale d'investissement de 100 milliards de dollars. C'est cette même puissance qui en 2007, a détrôné la France afin de devenir
le second plus gros partenaire en Afrique. Désormais ce sont entre 500 000 et 750 000 chinois qui résideraient en Afrique contre 111 000 français et 252 000 libanais en notant aussi que la plus grande diaspora au monde est chinoise, les chantiers sont assez visibles et parfois
très surprenants : des infrastructures routiers, des bâtiments et immeubles font l'objet de multiples contrats signés entre les Etats africains et les entreprises chinoises.
en dehors du domaine d'investissement public, les chinois ont su profiter de la carence de structures économiques afin d'investir dans des hôtels de luxe bâti avec une certaine rapidité
imbattable et une efficacité "terrifiante".
les témoignages ne manquent pas : "Les chinois ont réussi à faire en quelques années ce que les européens ont difficilement faits en un demi siècle", ou encore
"Ils connaissent le travail, c'est maintenant que nous comprenons pourquoi la Chine est une grande puissance mondiale", "Ces gens-là peuvent à partir de rien produire l'inimaginable"

La Chine a t'elle besoin de l'Afrique?

Ce besoin est inévitable, si la Chine a multiplié pendant toutes ces années ses investissements en Afrique c'est bien parce qu'elle y trouve un intérêt comme ses concurrents bien entendu,
La Chine qui sur le plan mondial tient une ferme rivalité économique avec l'Occident ne peut abandonner cette terre qui lui rapporte déjà gros, une terre avec des richesses qui
pourraient apporter une satisfaction à 1.3 milliards de chinois.
l'Entrée de la Chine sur la scène africaine pourrait bien représenter pour Pékin son couronnement de superpuissance mondiale "capable de miracles aussi bien chez elle que sur les terres
ingrates de la planète".
En effet la Chine est avant tout intéressée par les ressources naturelles du Contient noire, inévitablement nous parlerons bien de l'or noir, de l'uranium et des autres
ressources bénéfiques. Les contrats pétroliers sont en masse, le géant chinois CNPC multiple ses contrats avec les Etats africains.
Si la Chine n'avait pas besoin de l'Afrique, elle n'aurait pas investi 400 milliards de dollars entre 1960-2000.
En dehors des données économiques se trouvent des données géographiques et humaines, la Chine pèse très lourd soit 1.3 Milliards d'habitants, la politique d'émigration sera donc priorisé, sachant
que l'Afrique reserve une très grande partie de son territoire vide et inhabité.

Comment Pékin s'y prend-il avec les Etats Africains ?
Les chinois ont une renommée en ce qui concerne la qualité et l'efficacité du travail ils savent se vendre et faire une différence très "large"
avec les autres puissances déjà présentes depuis des décennies en Afrique.
Les ouvriers et employés chinois peuvent facilement travailler pendant de longues heures, des journées entières, du matin au soir, dormir et manger dans les
mêmes conditions que le citoyen local modeste. Ils aiment le luxe naturellement comme tout le monde mais savent s'en passer, ce qui produit déjà une économie considérable
dans les caisses des employeurs mais aussi des gouvernements africains.
En plus, les travailleurs chinois sont très rapides dans les constructions et chantiers qui leurs ont été confiés.
Ils raflent tous les avis d'appel d'offres, car ils mentionnent des prix réduits et très encourageants.

Quelle est leur tactique d'influence courante?

Les chinois aiment offir, tels que des dispensaires, des écoles, des lycées. Ils parviennent à séduire de cette manière les autorités locales
et être remarqués inévitablement pour des marchés de plus grandes valeurs. "Lorsque l'on offre c'est pour séduire un intérêt de plus grande valeur",
Sa reste néanmoins un avantage pour les citoyens locaux. Les Chinois sont dans tous les domaines même si ils priorisent le secteur pétrolier, ils savent donner
un autre avantage aux autres secteurs tels que l'Education, le Sport, le Social, l'Energie.

Pourquoi sont-ils si chouchoutés par les gouvernants africains?

Economiquement les chinois ont adopté une politique commerciale "fifty-fifty", les pays africains sont économiquement mieux considérés et peuvent d'avantge renflouer les caisses étatiques,
il faut le dire La politique commerciale pékinoise est plus avantageuse que celles adoptés par les entreprises occodentales en Afrique, à l'exemple des grosses sociétés française en Afrique centrale,
qui n'ont pas mieux à proposer que les chinois au niveau des prix et des intérêts ce qui explique l'absence progressive de l'Europe en grande partie sur le sol Noir.

En dehors des avantages commerciales qu'apporte Pékin, il y a des avantages politiques d'où la "Politique de non ingérence" dans les affaires
intérieures des pays africains, bien évidemment c'est ce qui reste fort intéressant pour les dirigeants africains.
Encore politiquement, Pékin a organisé un Sommet réunissant la Chine et une cinquantaine de pays africains, ce qui a marqué une forte démarcation traduisant
le brassage de deux peuples tant différents dans leurs cultures que dans leurs civilisations. C'est une première, c'est aussi une avançée extrême, un grand pas qui afflige d'un grand coup de gifle
les intérêts convoités par les concurrents de Pékin. Pire encore, les Chefs d'Etats africains se rendent à Pékin avec joie et bonne humeur à la différence de la rencontre au Palais de l'Elysée à l'occasion du
sommet de la "Francafrique" qui aujourd'hui son image ne semble plus mais se trouve déterioré, voir même dégouté par beaucoup d'africains intellectuelles qui souhaiteraient voir la France s'éffacer du Contienent Noir
sur beaucoup de domaines. D'alleurs la France, beau pays, panier de valeurs intangibles façonné par une histoire véhiculé à travers le monde, a malheureusement perdu considérablement du terrain en Afrique
sa politique relationnelle n'est plus bon marché selon certains politiciens et diplomates, les africains le disent d'eux mêmes : "la France protège ses intérêts ce qui est logique, à l'exemple de toutes la nations, mais ne répond pas
aux intérêts directs des populations locales", c'est ce qui lui a coûté sa place du Podium en Afrique.
La Chine en Afrique est donc plus qu'une parabole de la mondialisation, c'est son "parchèvement", la Conquête de l'Afrique par Pékin représentera un "basculement
des équilibres internationaux, un tremblement de terre géopolitique"
Pourquoi? Parce que les dirigeants africains se sont finalement rendus compte que la Chine répond au mieux aux besoins des peuples locaux, à la différence des mumtinationales européennes, qui ne favorisent que
leurs intérêts les plus absolues, les dirigeants Africains ont manifesté plusieurs fois que les chinois Proposent des offres complètes contrairement aux commerçants européens qui ne se concentrent que sur leurs domaines
et ne fournissent des éfforts qu'à court terme pour leurs intérêts.
Il y a donc lieu de dire qu'actuellement la Chine représente le seul espoir des 900 millions des africains, les Chinois sont "déjà" capables de répondre aux besoins électriques des peuples locaux, c'est une aubaine tant attendu, mais sont aussi capables de construire des industries locaux agro-alimentaires et autres répondant aux besoins "quotidiens" des africains.

Pour être plus compétitif sur les marchés africains non seulement il ne suffit pas de remplir ses objectifs professionnelles mais il faut aussi investir dans le peuple, les chinois eux l'ont compris.

Mais dans tout cela où est l'intérêt des gouvernants africains ?

Le principe de non ingérence, la politique "fifty-fifty", le développement humain, l'annulation des crédits emporte sur l'influence des décisions prises par les gouvernants africains. Les dirigeants africains ont besoin de ne pas être contredits sur leurs vagues politiques locales, désormais les contrats leurs apportent aussi une marge de manœuvre pour investir durablement.

Les inconvénients existent aussi : les Présidents africains sont entrainés dans des dettes multiples en signant de plus en plus de contrat pour leurs pays, cet inconvénient est difficilement visible mais
entraîne des dettes énormes pour l'Etat africain tout en se joignant à des déficits.

Dans le secteur pétrolier, l'or noir se retrouve parfois déversé dans la nature entraînant des conflits locaux avec les populations. Les employés locaux ont toujours fait l'objet d'une discrimination sociale au niveau du salaire et des conditions de travail, de plus les peuples sino-africains ne se brassent pas, se coitent pas, n'échangent pas dans les relations humaines, or cet échange de relations peut faire profiter aux deux peuples

Toutefois d'un point de vue global, même si la Chine convoite aussi ses propres intérêts en adoptant une politique différente que l'Occident, elle reste une politique meilleure que celle qui a toujours été menée par l'Occident.

En exploitant les richesses africaines, les multinationales européennes et américaines ont très rarement fait profiter les citoyens locaux.


De quoi profite-on concrètement ? c'est la question qui mérite d'être posée

On profite d'une meilleure politique d'investissement tant dans le social que dans l'économie local, on bénéficie d'un savoir-faire et d'une habitude de travail non concurrencable.

On bénéficie aussi du commerce chinois par des accords diverses, un commerce qui aujourd'hui est "low-cost" et avec des produits à prix de bon marché.

Les commerçants africains visent de plus en plus la Chine pour commercialiser certains produits vitales pour l'émergence de l'Afrique. Ce n'est donc pas l'Afrique qui doit être la pièce maîtresse de la Chine mais c'est la Chine que l'Afrique doit exploiter pour remplir ses objectifs de développement.

Enfin il est parfaitement et naturellement logique que L'Afrique se tourne vers l'Asie pour se développer techniquement mais nous aurons toujours besoin des valeurs démocratiques de l'Europe et de l'Occident en général pour développer au mieux nos institutions qui rappellons le, sont la base de toute démocratie, et c'est ce qui nous manque considérablement en Afrique !

Sadam Ahmat
Rédaction d'Alwihda Info. En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements