Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

La Conférence ministérielle africaine sur la météorologie (AMCOMET) présente la première Conférence climatique africaine, du 15 au 18 octobre 2013


Alwihda Info | Par Adil Abou - 10 Octobre 2013 modifié le 10 Octobre 2013 - 12:23

La Conférence sera ouverte par Son Excellence Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la République unie de Tanzanie.


La Conférence ministérielle africaine sur la météorologie (AMCOMET) présente la première Conférence climatique africaine, du 15 au 18 octobre 2013
ARUSHA, Tanzanie, 10 octobre 2013/ -- Première en son genre, l'ACC2013 réunira les parties prenantes pour parler des nouvelles frontières des connaissances sur le système climatique africain, et réduire le fossé de communication existant actuellement entre les décisionnaires africains et les climatologues, en vue d'améliorer les réponses et l'adaptation précoces aux problèmes climatiques en Afrique.
 
La Conférence sera ouverte par Son Excellence Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la République unie de Tanzanie.  Le secrétaire général adjoint de l'Organisation météorologique mondiale, Jerry Lengoasa, est le conférencier invité, avec une intervention intitulée « Définir un programme de recherche climatique commun pour l'Afrique : traiter les déficits de recherche prioritaires pour fournir des services climatiques pertinents aux utilisateurs finaux en Afrique ».
 
L'AMCOMET (http://www.wmo.int/amcomet ), une initiative conjointe de l'Organisation météorologique mondiale et de l'Union africaine, comportera un événement parallèle avec l'Unesco et le Cadre mondial pour les services climatologiques (CMSC). Le panel discutera du rôle crucial de la recherche et du développement des capacités pour promouvoir la connaissance du climat africain.
 
L'AMCOMET se concentrera sur le rôle de la Stratégie africaine intégrée en matière de météorologie (Services météorologiques et climatologiques), élaborée dans le cadre de l'AMCOMET et approuvée par l'Union africaine, qui considère les services climatiques et météorologiques comme des éléments essentiels des cadres de développement nationaux et régionaux et souligne la nécessité de la mise en place d'un CMSC structuré en Afrique.  L'AMCOMET devrait être une plateforme clé pour soutenir les résultats de la Conférence climatique africaine 2013 (ACC2013).
 
Une proposition de programme de recherche climatologique pan-africain concret et multi-disciplinaire est attendu à la fin de la Conférence, et devrait être très présent lors de la troisième Conférence sur le changement climatique et le développement en Afrique (CCDA–III) qui aura lieu en Éthiopie du 21 au 23 octobre 2013.
 
Le continent africain est particulièrement vulnérable aux variations et au changement climatiques, la pauvreté et la dégradation de l'environnement constituant des facteurs aggravants.
 
En Afrique, les services météorologiques travaillent sous la direction de différents services ministériels : transports, équipement, agriculture, environnement etc. Il est donc important de renforcer le cadre institutionnel pour les prévisions météorologiques et les services météorologiques et climatologiques sur le continent afin de répondre aux nombreux problèmes auxquels il est confronté.
 
L'ACC 2013 est organisée par le Centre africain pour la politique en matière de climat (CAPC) l'Université de Dar es Salaam, et le Programme mondial de recherches sur le climat (WRCP).
 
Distribué par APO (African Press Organization) pour la Conférence Ministérielle Africaine sur la Meteorologie (AMCOMET).
 
 
Pour toutes les demandes médias (interviews radio, TV et photos), veuillez envoyer un e-mail à : Josiane Uwantege  amcomet@wmo.int ou téléphoner au : +41 78 664 41 82


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements