Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

La Fondation Al Walid Bin Tallal en l'honneur de l'OCI


Alwihda Info | Par Adil Abou - 9 Octobre 2013 modifié le 9 Octobre 2013 - 15:01

Ihsanoglu à la cérémonie organisée en l’honneur de l’Emir al-Walid Ibn Tallal : l’OCI aspire à élargir le partenariat constructif avec la Fondation Al Walid Bin Tallal


L’Organisation de Coopération Islamique (OCI) a organisé une cérémonie en l’honneur de Son Altesse royale, le Prince Al- Walid Bin Tallal Bin Abdoulaziz, le président du Conseil d'Administration des fondations caritatives et humanitaires, Al Walid Bin Tallal, en reconnaissance de ses exceptionnels efforts et réalisations dans le domaine humanitaire et caritatif au bénéfice des Etats membres de l’OCI et des organisations humanitaires. Ont participé à cette cérémonie, Son Altesse royale le Prince Khaled Bin Bandar Bin Abdoulaziz et Son Altesse royale le Prince Torki Bin Abdallah Bin Abdoulaziz, respectivement Gouverneur et vice-gouverneur de la région de Riyad.
Le Secrétaire général de l’OCI, le Professeur Ekmeleddine Ihsanoglu, a dit, lors de la cérémonie de reconnaissance qui a eu lieu à l’hôtel « Four Seasons » à Riyad dans la soirée du mardi 8 octobre 2013, que cet évènement est venu mettre en lumière un brillant modèle de responsabilité sociale pour les institutions du secteur privé dans le monde musulman ; un modèle au service de l’humanité ; un modèle qui développe  les capacités de l’homme au moment où le monde gémit sous le poids d’une avalanche de catastrophes et de calamités.
Le Secrétaire général a ajouté que la Fondation caritative Al Walid Bin Tallal constitue un modèle international pour les fondations globales qui sont gérées par les valeurs et mues par la foi de servir l’humanité où qu’elle se trouve. En effet, celle-là ne se contente pas dans son action d’un domaine ni d’une race donnés, mais contribue plutôt à tout domaine susceptible de participer  à la formation de l’homme ; elle ne connait pas de limites géographiques, raciales ou confessionnelle.
Ihsanoglu a salué l’aide que Son Altesse le Prince a apporté à l’OCI durant son parcours humanitaire. Il existait en effet une coopération- qui continue encore aujourd’hui- entre les deux parties dans divers domaines, notamment l’action menée par la fondation caritative Al Walid Bin Tallal en Somalie : ces dons ont englobé des programmes de base lancés dès le début de la famine qui s’était abattue dernièrement sur la Somalie. Cette générosité a profité aux projets d’enseignements pour les déplacés, à la fourniture de l’eau potable dans les campements et à la création d’un système de secours médical intégré dans ce pays sinistré. Ont bénéficié de ces programmes jusqu’à nos jours plus de 580000 déplacés dont des femmes, des enfants et des vieillards, aux quatre coins de la Somalie.
Concernant la bande de Gaza, le Secrétaire général a dit que la générosité de Son Altesse était aussi présente à travers un partenariat constructif avec l’OCI dans les domaines de la santé, de l’eau et de l’habitat ; ce qui n’est que la partie visible de l’iceberg de bienfaisance.
Ihsanoglu a insisté également sur la volonté confirmée d’élargir le cadre de ce partenariat constructif  entre l’Organisation de Coopération islamique (OCI) et la Fondation caritative Al Walid Bin Tallal pendant la prochaine période pour qu’elle englobe l’ensemble du monde musulman et pour que ses domaines se diversifient à la mesure de l’étendue des besoins et des catastrophes.
De son côté, l’Emir Al Walid Bin Tallal Bin Abdoulaziz a affirmé que l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) -  qui, depuis 44 ans, œuvre à réaliser les objectifs pour lesquels elle a été créée dans le but de promouvoir le développement des Etats membres, devenant la deuxième plus grande organisation intergouvernementale après les Nations Unies - n’a cessé de constituer la voix collective du monde musulman. Elle compte en effet, 57 Etats islamiques, représente plus d’un milliard et demi de musulmans, parle en leur nom, œuvre au renforcement de l’action islamique entre eux, défend leurs droits dans les fora internationaux, pour protéger leurs intérêts et venir à bout de l’image erronée donnée de leur religion.
L’Emir Al Walid Bin Tallal a dit dans l’allocution improvisée qu’il a prononcée après le décernement de la distinction en son honneur par l’OCI dans le domaine de l’action humanitaire : « Aujourd’hui au moment où je me trouve ici, je peux dire que les objectifs à la réalisation  desquels j’œuvre convergent avec une grande partie de ceux assignés à l’OCI ; nous avons en effet des points communs et les points d’intersection sont nombreux. C’est pourquoi, j’adresse à cette Organisation et à ceux qui en ont la charge tous mes remerciements, ma reconnaissance et ma gratitude pour les efforts fournis ; je salue  l’excellence ces têtes fidèles qui ont planifié, qui ont produit et qui ont inventé. Je remercie également cette Organisation à travers le frère Ekmeleddine Ihsanoglu pour la confiance qu’elle a placé en moi personnellement et pour sa reconnaissance des efforts que déploient nos trois fondations caritatives et humanitaires, notamment la Fondation internationale pour la bienfaisance Al Walid Bin Tallal qui partage ses objectifs dans le domaine caritatifs et humanitaires avec l’OCI qui œuvre au renforcement des droits de l’homme, notamment la promotion de l’enfant et de la femme qui a une grande part dans les programmes de nos fondations ainsi que le renforcement de la solidarité et de la coopération entre les musulmans, l’appui à l’action commune pour hisser nos communautés musulmanes et y promouvoir les programmes de développement.
 
Explication de l’image
Le Secrétaire général au moment du décernement de la distinction à Son Altesse royale Al Walid Bin Tallal à Riyad, le soir du mardi 08 octobre 2013.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements