Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La MINUSCA mène une opération à Bocaranga pour obtenir le départ des groupes armés


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 8 Octobre 2017 modifié le 8 Octobre 2017 - 20:31

La Force de la MINUSCA a engagé des moyens importants, y compris des hélicoptères.


Des Casques bleus marocains de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).
Des Casques bleus marocains de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).
Bangui, 7 octobre 2017 – Suite à l’ultimatum lancé par le Commandant de la Force de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), le 30 septembre dernier, lors d’une visite ministérielle conjointe dirigée par la Ministre de la Défense, la Force a lancé ce samedi matin une opération militaire de grande envergure à Bocaranga (préfecture de l’Ouham-Pendé, Nord-ouest de la République centrafricaine), destinée à expulser les éléments du groupe armé 3R (Retour, Réclamation et Réhabilitation) de la ville et y rétablir la sécurité. Outre Bocaranga qui avait été le théâtre de récentes violences, l’opération de la MINUSCA devra également toucher la localité de Bang (Nord-ouest).
 
La Force de la MINUSCA a engagé des moyens importants, y compris des hélicoptères. L’opération se déroule dans le strict respect du droit et des conventions internationales. Les objectifs initiaux de l’opération ont été atteints et l’effort en cours vise à sécuriser la ville et ses environs afin d’empêcher le retour à Bocaranga des 3R et d’autres éléments et groupes armés, y compris les anti-Balaka.

Parallèlement à cette opération, la MINUSCA assure également la protection de la population civile dont une partie à trouvé refuge autour de sa base sous la garde vigilante des casques bleus.
 
La MINUSCA réitère son engagement à protéger les populations civiles et les institutions légitimes de l’Etat centrafricain, conformément à son mandat. Elle appelle tous les groupes armés à cesser immédiatement les violences contre les populations civiles innocentes et à respecter scrupuleusement leurs engagements promouvoir la paix, notamment dans le cadre du dialogue initié par le Président de la République, Faustin Archange Touadéra.