Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

La Paix avec le Soudan a consolidé la paix interne


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 29 Août 2010 modifié le 29 Août 2010 - 15:56

Aujourd’hui, le Tchad a économisé plus de 70% de ses dépenses militaires pour les consacrer au développement socio-économique. Les deux pays ont crée une forces mixtes qui a réussi à sécuriser la frontières commune et empêcher toute infiltration rebelle de part et d’autre. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont repris, à l’est du pays, la population a ressenti le résultat de cette paix par l’afflux de marchandise soudanaise et la baisse de prix de certains produits et matériaux de construction.


Après une longue et minutieuse analyse de la situation, le président Deby a décidé de prendre l’initiative personnelle pour arrêter cette hémorragie en février 2010 lorsqu’il s’est rendu à Khartoum. C’était une initiative courageuse et historique, applaudie tout d’abord par le peuple tchadien qui a souffert d’une guerre gratuite dont il ne se sentait pas du tout concerné. Puis cette diplomatie douce du président tchadien a été félicitée par la communauté internationale dans son ensemble, témoin de la volonté du président Déby de privilégier le dialogue et éviter tout conflit armé avec les pays voisins. Cette démarche combien appréciée par les uns et les autres a transformé le Tchad en médiateur régionale et internationale. Certains leaders africains auraient demandé au président Deby d’intervenir pour les aider à désamorcer de crises internes ou régionales. D’autres pays de tiers monde sollicitent le conseil du président Deby pour résoudre un conflit. Aujourd’hui, le Tchad a économisé plus de 70% de ses dépenses militaires pour les consacrer au développement socio-économique. Les deux pays ont crée une forces mixtes qui a réussi à sécuriser la frontières commune et empêcher toute infiltration rebelle de part et d’autre. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont repris, à l’est du pays, la population a ressenti le résultat de cette paix par l’afflux de marchandise soudanaise et la baisse de prix de certains produits et matériaux de construction. Le Tchad a expulsé le chef rebelle soudanais Dr. Khalil Ibrahim tandis que le Soudan a renvoyé l’ascenseur en expulsant de chefs rebelles tchadiens vers Qatar et en commençant par désarmer les mercenaires présents dans son territoire. Pour tourner la page, le président soudanais a lui aussi effectué une visite au Tchad en juillet 2010 à l’occasion de la tenue du sommet de la Sin Sad. Sans trop rentrer dans le détail de ce dossier, il était question de prouver combien la diplomatie tchadienne est apaisante, sage et efficace dans la gestion de ses relations avec les pays voisins. Il ya d’autres exemples comme celui des relations tchado-nigérianes qui ont vu une nette amélioration après la chute du régime dictatorial du président Habré et l’avènement du régime du président Idris Deby. L’ancien régime s’est engagé en 1993 dans un conflit armé avec le Nigeria. Et grâce à la diplomatie tchadienne, les relations  sont reprises et un dialogue est engagé entre les deux pays pour résoudre tout conflit frontalier les opposant.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements