Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

La TOTOLOGIE institutionnelle: Une nouvelle vision de la Gouvernance en Centrafrique?


Alwihda Info | Par Godfroy- Luther GONDJE - DJANAYANG - 2 Mars 2013 modifié le 2 Mars 2013 - 03:54

Le gouvernement d'union nationale que issu des accords de Libreville que dirige Maître Nicolas Tiangaye souffre à ce jour incompétence notoire selon plusieurs analystes.


Incompétence , le nouveau de la République Centrafricaine

La TOTOLOGIE institutionnelle: Une nouvelle vision de la Gouvernance en  Centrafrique?
La TOTOLOGIE institutionnelle: Une nouvelle vision de Gouvernance en RCA ?
Partant d’un rêve de Christian Fauré mon analyse sur le concept de la Totologie institutionnelle peut –elle être transposable de nos jours au sein de nos institutions en voici donc le descriptif de ce rêve, deux anciens étudiants de philosophie se retrouvent après plusieurs années. Le premier dit au second :
- Moi, j’ai arrêté la philo, mais pas toi. Que deviens-tu ? Je me souviens que tu travaillais sur un livre qui devait être important et pour lequel tu avais beaucoup d’espoir. Tu l’as publié ?
- Oui.
- Et alors, quel accueil a-t-il eu ?
- Mémorable.
- Formidable, je suis content pour toi !
- Ce n’est pas ce que tu crois, çà a été un désastre.
- Mais pourquoi ? Que s’est-il passé ?
- Je travaillais sur le concept de Tautologie, et d’ailleurs le titre du livre était « Puissance de la tautologie », mais il y a eu une très regrettable erreur …
- Laquelle ?
- Tu ne vas pas me croire : tous les mots « tautologie » y compris celui du titre, ont été écrit« Totologie ». C’est à n’y rien comprendre, j’ai cru à une erreur grossière de l’éditeur mais ils m’ont fait voir le manuscrit et j’avais bien écrit« totologie » à la place de « tautologie », à chaque fois, partout, systématiquement et sans ne jamais en oublier aucun. Tu te rends compte !
- Incroyable …
- Alors tu imagines, voir son livre « Puissance de la totologie » en circulation a fait l’effet d’une bombe.
- Mon dieu !
- Les collègues me demandent des nouvelles de toto avec le sourire jusqu’aux oreilles, et les étudiants m’ont donné le surnom de« totologue ». Je suis fini, grillé, mort à jamais.
Suite à cette affirmation de la Totologie qui est la preuve matérielle de ne rien connaître peut me permettre de poursuivre le bilan de compétences de nos institutions.
En amont, il faut aussi se demander au passage si l’on peut se séparer de la Compétence pour Gouverner un pays ?
Comme ne cesse de dire dans la cité grecque « le génie de la bonne gouvernance n’est pas autre que de disposer de la méritocratie de la compétence », mais si la démocratie réclame la compétence par excellence pour quoi confondre la TOTOLOGIE aux institutions régaliennes ? Certainement une telle interrogation est démontrable dans sa démarche cartésienne en République centrafricaine. En revanche, il n’est pas étrange de nos jours d’avoir des personnes sans compétence de prendre le destin de la république, pourquoi alors inscrire la politique de formations des cadres et des hauts cadres dans cette république ? Ce manque de volontarisme politique de mettre en application de façon stricto sensu, la compétence par excellence peut que conduire le pays vers un cataclysme institutionnel, le prix à payer reviendra à la jeunesse de ce pays. Désormais si les intellectuels acceptent de vendre leurs consciences pour le pouvoir, afin d’agir ensemble avec les incompétents la responsabilité incombera à qui de droit?
Une équation est à résoudre la totologie plus la compétence donnera quoi comme solution ?

« La Totologie institutionnelle est un danger républicain »

Godfroy - Luther GONDJE- DJANAYANG

Expert -Analyste en Gestion des crises politico- militaires



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace