Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

La chine accompagne le Togo pour la réussite du sommet africain sur la sécurité maritime


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Septembre 2016 modifié le 24 Septembre 2016 - 08:36


La chine accompagne le Togo pour la réussite du sommet africain sur la sécurité maritime
Lomé, le 23 septembre 2016- La République Populaire de Chine a offert au Togo ce vendredi un important lot de matériels électroniques, informatiques  et roulants dans le cadre des préparatifs du sommet africain sur la sécurité maritime.

Ce don de matériels électroniques, informatiques  et roulants de la Chine a été reçu par le chef de la Diplomatie togolaise, Robert Dussey. Estimé à près de 500 millions de francs cfa, le don est composé d’une vingtaine d’ordinateurs de bureau, d’une soixantaine d’ordinateurs portables, de 5 téléviseurs et d’une caméra. Le ministre des Affaires étrangères a également réceptionné 12 motos, 4 climatiseurs et 5 bus d’une trentaine de places.

Pour l'Ambassadeur de la Chine au Togo, ce don s’inscrit dans l’accompagnement que l’Etat asiatique veut assurer au Togo dans le cadre des préparatifs du sommet extraordinaire qu’accueille le Togo. « D'autres projets de coopération sino-togolaise sont en cours, dans les domaines de renforcement des capacités de sauvegarde de la sécurité maritime et de la formation des ressources humaines », a déclaré Liu Yuxi. Avant d’ajouter que la Chine s’engage à travailler avec le Togo « pour un bon déroulement du Sommet ».

De son côté, Robert Dussey a remercié la Chine qui démontre son attachement à la sécurité maritime en Afrique, à travers son soutien. Selon lui, l’appui de la Chine pour la réussite du Sommet a commencé il y a deux ans. Le ministre des Affaires étrangères a ensuite rassuré l’Ambassadeur chinois du bon usage qui sera fait des matériels reçus.

Rappelons que le Sommet sur la sureté et la sécurité maritimes et le développement en Afrique se tient du 10 au 15 octobre prochain. Ce sera une occasion pour les Etats africains d’harmoniser et de pouvoir mettre collégialement en œuvre les dispositions à valeur juridique relatives à la lutte contre : la piraterie maritime, la pêche illicite non déclarée et non règlementée et la pollution marine. A la fin des travaux, une charte devrait être signée par tous les chefs d’Etat.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements