Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

La détermination du Tchad pour la sécurité en Afrique


Alwihda Info | Par DG-COM/Pr - 18 Décembre 2014 modifié le 18 Décembre 2014 - 21:47


Après Banjul où il a effectué, hier une visite de travail, le Président de la République Idriss Déby participe ce jeudi, dans la capitale mauritanienne, aux travaux du premier sommet des Chefs d'Etats et de gouvernement des pays impliqués dans le processus de Nouakchott pour la sécurité dans le Sahel.


La détermination du Tchad pour la sécurité en Afrique
Le Chef de l’Etat Idriss Déby Itno et la Première Dame Hinda Déby Itno ont été accueillis à leur arrivée à l’aéroport international de Nouakchott par le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz par ailleurs, Président en exercice de l’Union Africaine dans une ambiance des fêtes. Le sommet de Nouakchott intervient quelques jours, après le Forum international sur la paix et la sécurité de Dakar. 

Pendant 48 heures, le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz et ses hôtes vont se pencher, sur les questions d’insécurité quasi permanente et les différentes crises qui minent dangereusement, le développement de l’espace Sahel en particulier et de l’Afrique en général. La montée en puissance du terrorisme à travers des groupes terroristes comme Boko Haram et bien d’autres groupuscules extrémistes armés dans la zone sahélienne constitue des menaces inquiétantes pour les pays de la région. Et c’est à juste titre que le sujet est au cœur des échanges entre les Chefs d’Etat réunis, dans la capitale mauritanienne.

Tout comme à Dakar, lors du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, à Nouakchott, le Président de la République Idriss Déby en sa qualité de Président en exercice du Comité Permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) et Président en exercice de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) entend apporter, sa contribution à ce sommet ainsi que sa vision stratégique sur les enjeux et les défis sécuritaires dans la bande sahélienne et en Afrique. 

C’était, le 16 février dernier que les Présidents de la Mauritanie, du Burkina Faso, du Mali, du Tchad, de la Lybie et de l'Algérie s’étaient réunis à Nouakchott, au cours d’un mini-sommet pour créer, le « G5 du Sahel » afin de coordonner, leurs politiques de développement et en matière de sécurité.