Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La frontière tchado-soudanaise est stable, rassure le ministre de la Défense


- 27 Avril 2014 modifié le 27 Avril 2014 - 22:15


Agence de presse Xinhua

La frontière tchado-soudanaise est stable, rassure le ministre de la Défense
Le Soudan et le Tchad ont réitéré dimanche que la situation sécuritaire sur leur frontière commune était stable grâce aux efforts des forces de sécurité conjointes déployées depuis 2010.
 
Une délégation militaire tchadienne de haut niveau dirigée par le ministre de la Défense Benaindo Tatola a procédé, dimanche avec le ministre soudanais de la Défense Abdul-Rahim Mohamed Hussein, à l'évaluation des performances des forces de sécurité conjointes des deux pays.
 
"Nous réitérons la stabilité de la situation sécuritaire sur la frontière grâce aux efforts des forces conjointes", a indiqué M. Hussein lors d'une conférence de presse organisée en commun avec son homologue tchadien dimanche à Khartoum.
 
"Depuis leur formation, les forces conjointes ont contribué à la stabilité de la situation et à la prévention des troubles en matière de sécurité, en plus de leur apport des solutions aux conflits armés le long de la frontière", a-t-il poursuivi. Les forces conjointes ont également contribué à la mise en place des projets de développement sur la frontière, qui ont permis de transformer un théâtre de conflits armés en une zone de coopération et d'échanges, a-t-il conclu.
 
De son côté, le ministre tchadien a fait remarquer que "les missions accomplies par les forces conjointes au cours de la période passée ont contribué à sécuriser la frontière commune des deux pays et à résoudre de nombreux problèmes frontaliers".
 
"Nous répétons que la frontière commune est maintenant sécurisée et stable et s'est transformée en une zone d'échanges commercial et culturel entre les deux pays", a affirmé M. Tatola.
 
Le Soudan et le Tchad ont déployé en 2010 des forces conjointes fortes de 3 000 soldats sur leur frontière avant d'élever le nombre de militaires à 5000. Les forces comprennent 12 unités militaires, soit six unités par pays. Elles ont été créées en vertu d'un protocole sur la sécurité en commun pour assurer la normalisation pratique des relations entre les deux pays, contrôler la frontière et mettre fin à la présence des groupes armés dans leurs pays respectifs.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements