Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

La grande erreur de Déby


- 9 Avril 2014 modifié le 9 Avril 2014 - 12:03


Par M.Léon Kidjimalé Grant

Le président tchadien Idriss Déby à Paris, le 2 décembre 2012. | AFP/MARTIN BUREAU
Le président tchadien Idriss Déby à Paris, le 2 décembre 2012. | AFP/MARTIN BUREAU
"Avoir pris la R.C.A. pour une fosse septique, peuplée de kridis malodorants, et de couards". 

Il ne faut jamais présumer d'un Peuple, à partir du caractère vil de ses mendiants de dirigeants. Des gens pour qui, le sens de toute vie se résume en : mangeaille, beuverie et « fornication ». Non! M. Déby, l'attitude des Bozizé et des Djotodia vous ont abusé gravement. Et voilà que nos Frères musulmans en font les frais, c'est regrettable! 

Le vent a tourné ! 

Serait-ce le retour du bâton ? Le désir caché des autorités tchadiennes, qui est de siphonner le pétrole que les deux pays ont en commun au nord de la R.C.A., et de drainer, dans un avenir proche, les eaux du fleuve Chari pour ressourcer le lac Tchad, est pensé à partir d'une volonté de vassalisation. 

Nul n’est dupe ! 

Le Tchad n'est point un Etat philanthrope. Le départ de ses troupes est donc une excellente chose, après dix-neuf ans « d'occupation », lui ayant permis d'exploiter son pétrole, en asseyant un clientélisme dans l'épistémè des politicards centrafricains !