Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

La paix gage de développement en Centrafrique


- 27 Mars 2014 modifié le 27 Mars 2014 - 16:21


Simon Koitoua.
Simon Koitoua.

Par Simon Koitoua

Nous lançons un appel pour le retour de la Paix en Centrafrique.

Aux dirigeants Centrafricains d’ouvrir un dialogue inter-centrafricain, réunissant tous les Centrafricains sans exception pour débattre des problèmes cruciaux qui minent ce pays. Ce conflit est un dérapage de la politique internationale de tous les pays des Nations Unies et particulièrement les pays de la sous région d’AFRIQUE CENTRALE qui ont alimentés cette guerre en ressource humaine et matérielle. La faute incombe à tous les pays de la CEMAC sans exception et par manque de vision sans oublier l’ingérence dans les affaires d’un Etat. Nous demandons avec force et immédiat à tous les mercenaires Etrangers établis au sein de la nébuleuse seleka, de partir de la Centrafrique ce geste apaisera les cœurs meurtris.

Cette même demande particulièrement à la France d’user de son influence diplomatique et économique pour que la Centrafrique soit une et indivisible. A la MISCA d’être impartiale et une stricte neutralité car elle aussi a du sang sur ses mains certaines troupes de la MISCA attisent le feu et collaborent avec le DIABLE. Il est certain et vrai que la SELEKA a commencée les tueries en Centrafrique et que cela à déclencher la réaction rapide des patriotes Anti-Balaka qui ont pris les armes pour se défendre à cause du silence de la communauté internationale et de la CEEAC. Maintenant nous devons arrêter ces massacres. Dieu sera notre juge à tous. Ne laissons plus notre animosité prendre le dessus. Ne voyez-vous pas le mal que vous faites à un peuple à notre unique Centrafrique ? N'aimez-vous pas vos peuples votre pays? Le peuple Centrafricain ont besoin de vous c'est maintenant que vous devez dire non à la manipulation sous -régionale, non à la guerre, non à la spoliation de nos ressources naturelles, oui à l’unité nationale en Centrafrique. Pourquoi ne réagissez-vous pas? Le peuple n'attende que vous les hommes politiques Centrafricains.

Soyez humble d'accepter les critiques de ce peuple car elles sont constructives. C'est difficile nous le savons mais faisons tous des efforts pour faire avancer la Paix en Centrafrique. La vie du peuple Centrafricain est entre vos mains. Messieurs les Ministres, Premier Ministre et Madame la présidente Catherine SAMBA PANZA n'oubliez pas que vous êtes aussi des humains! Que vous n'êtes pas éternels et quelque soit la durée de la nuit le soleil apparaitra. Dieu ne pardonnera pas le silence des uns et des autres.
 
TOUS POUR LA PAIX EN CENTRAFRIQUE.



1.Posté par sadio le 27/03/2014 19:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis du senegal,mais tres peine de la guerre qui sévit chez vous que la paix revienne dans cette belle terre

2.Posté par Mahatma le 27/03/2014 20:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Koitoua Simon est un hypocrite ; il a appelé depuis des mois aux massacres des civils musulmans centrafricains et tchadiens ; maintenant qu'ils sont exterminés il prône la paix. Il a fait l'apologie du génocide ; arrêtez de le publier Svp alwihda

3.Posté par DASS le 28/03/2014 07:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que les centrafricains cessent de tourner les gens en rond. Vous voulez la paix, alors vous faites un répartition équitable de tous les contractants à qui vous aviez vendu votre pétrole sans oublier le tchad, et le congo avec qui vous partagez les memes gisements, le cameroun qui va assurer le transport de votre pétrole et la france qui fait de la centrafrique sa propriété privée.aussi simple que ça. Très sùr, à défaut, zéro paix parce que tous ces contractants là ont de l'argent et sont capables de financer une rébellion sur vingt ou trente ans pour obtenir la cission de la centrafrique jusqu'à rentrer en possession de leurs investissements. Vous tuez les innocents pour rien alors que la réalité est ailleurs.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.