Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La priorité d'AFC Live 2017 : augmenter le nombre de projets d'infrastructure finançables en Afrique


Alwihda Info | Par AMA - 17 Mai 2017 modifié le 17 Mai 2017 - 20:50

Plus de 600 leaders de l'industrie rejoignent AFC pour le plus grand sommet d'infrastructure du continent.


AFC Live - Andrew Alli, Président Directeur Général d'AFC
AFC Live - Andrew Alli, Président Directeur Général d'AFC
LAGOS, Nigéria, 17 May 2017,-/African Media Agency (AMA)/- AFC Live, le plus grand sommet d'infrastructure d'Afrique, réunit plus de 600 éminents théoriciens des gouvernements, du monde universitaire, des affaires et des finances, et a entamé un débat novateur sur les opportunités ainsi que les défis que présentent les investissements dans l'infrastructure africaine. 

Les principaux intervenants, notamment HE Yemi Osinbajo, président intérimaire du Nigéria, et le Professeur Chukwuma Soludo, ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigéria, ont souligné la nécessité d'avoir des initiatives menées par l'Afrique afin de promouvoir la révolution de l'infrastructure. HE, le président intérimaire, a félicité son hôte, Africa Finance Corporation (AFC), d'avoir réuni le secteur public et le secteur privé afin de développer les projets d'infrastructure essentiels à l'Afrique, et a rejoint les ministres des finances, du commerce et de l'économie du Nigéria, de Gambie et d'Ouganda, respectivement, pour discuter de certains des principaux défis et opportunités de l'industrie, y compris comment veiller à ce que les projets d'infrastructure soient finançables. 

Andrew Alli, Président Directeur Général d'AFC, qui a donné le coup d'envoi du sommet lundi, a expliqué à quel point l'expertise de développement de projets est importante aux investissements dans l'infrastructure africaine : « La première étape de la conception et du développement de tout projet est cruciale. Les capitaux privés n'investiront pas dans l'infrastructure africaine si les projets ne sont ni durables ni finançables. 

« En nous concentrant sur le soutien au développement de projets et sur l'utilisation de nos connaissances locales et de notre expertise du secteur pour identifier et atténuer les risques, nous pouvons contribuer à l'augmentation du nombre de projets viables et finançables à travers le continent, en créant le marché que d'autres formes de capitaux pourront suivre et en comblant finalement le fossé des investissements qui existe actuellement. » 

Ian Bremmer, Président et Fondateur du Groupe Eurasia, clôturera l'événement ce soir, en soulignant la façon dont les tendances économiques globales affecteront les marchés africains au cours des dix prochaines années. 

AFC Live coïncide avec le 10ème anniversaire d'AFC, l'occasion pour la Corporation de fêter une décennie innovante d'investissements dans l'infrastructure et de développement de projets, dans lesquels il a investi environ 4 milliards de dollars à travers 30 pays. 

Lors du sommet, AFC a également lancé son rapport novateur d'investissement dans l'infrastructure, en collaboration avec le Boston Consulting Group (BCG). Le rapport propose des directives permettant au secteur public et au secteur privé d'investir dans l'infrastructure et il met en évidence les études de cas sur les meilleures pratiques au sein de l'industrie, notamment Cenpower Kpone IPP, au Ghana, et Henri Konan Bédié Bridge, en Côte d'Ivoire. 

Le sommet est parrainé par : Hogan Lovells, cabinet juridique international ; KPMG, société de services professionnels ; Petrolin Group, groupe pétrolier international ; et Texel Finance Limited, l'un des plus grands courtiers en assurance crédit et risques politiques. 

Distributed by African Media Agency (AMA) on behalf of Africa Finance Corporation (AFC).