Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

La représentation du bureau UFDD-France informe l'opinion nationale et internationale


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ - 1 Février 2008 modifié le 1 Février 2008 - 15:45

L'heure T est l'entrée des combattants de la liberté depuis hier à Oum hadjer, Assinet, et Ati.
Aujourd'hui, depuis ce matin les forces unifiées amorcent avec psychologie et occupent tour à tour N'goura, Karmé et se trouvent à Massaguet et ses environs.


La représentation du bureau UFDD France informe l'opinion nationale et internationale
qu'a l'heure T ou nous remettons cet écrit à la presse que nos vaillantes forces de la révolution
sont entrain de réussir par la prouesse, l'abnégation, la bravoure et le courage, à mettre un terme à 17 années de dictature et d'injustice.

L'heure T est l'entrée des combattants de la liberté depuis hier à Oum hadjer, Assinet, et Ati.
Aujourd'hui, depuis ce matin les forces unifiées amorcent avec psychologie et occupent tour à tour N'goura, Karmé et se trouvent à Massaguet et ses environs.

A N'djamèna, nous disons honneur aux hommes et femmes bravant les menaces et qui se rangent derrière la liberté bientôt retrouvé. Quand à ceux qui sont redevable aux peuples du Tchad par les exactions terribles qu'ils ont eu à commettre. La justice s'en chargera.
On nous signale beaucoup de traversé sur le chari, le pouvoir et ses proches convoient par des voitures 4x4 et autres berlines leurs familles vers le Cameroun. Les villes de Maroua, Garoua, N'gaoundéré et Douala sont assiégées.

A l'intérieur meme de la ville, des arrestations s'opèrent à la tete du client. La cononsance d'un nom et l'affiliation tribale suffit par un index. Les Tchadiens dans leurs communes mésures sont fatigués du régime proné par un homme et son clan. Que les militaires deposent les armes et laissent emerger l'aspiration du peuple dont ils sont garant vers la liberté, la democratie et les droits de l'homme.
Idriss Déby n'est ni garant de paix, de liberté encore moins de démocratie.

Pourquoi se battre pour Idriss Déby puisque la mamelle c'est lui et son clan, et la chair à canon c'est les autres tchadiens. Il faut mettre aux arret cet homme par qui le sang des tchadiens se verse. Que le peuple dise NON une fois pour toute afin d'instaurer une démocratie réelle.

Le mouvement de la resistance est en marche, rien ne saura l'arreter jusqu'à la liberté totale de notre peuple, et l'instauration d'un véritable état républicain.

Fait à Paris Le 31/01/2008

Le bureau de la représentation France de L'UFDD


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements