Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La vie monotone des étudiants Djiboutiens


Alwihda Info | Par Abdourahim Ali Afasse - 7 Décembre 2015 modifié le 7 Décembre 2015 - 09:37


La vie monotone des étudiants Djiboutiens
Tout le monde sait bien qu’à Djibouti existe un véritable problème de chômage . C’est un fléau qui touche toute la population et plus particulièrement les étudiants Djiboutiens . En effet, ces derniers ayant faits des études à l’Université de Djibouti ou effectué un long séjour à l’étranger espéraient qu’une fois terminer ses études Universitaire ,rentrés dans leur patrie pour servir et trouver du travail .

Illusion , pour eux commence un véritable parcours du combattant , ils déposent des demandes d’emploi aussi bien dans le privé comme dans le public . Dans l’administration tous les directeurs vous disent ces mots devenus familiers : ’’ PAS DE POSTE BUDGÉTAIRE ’’ . Ce qui est bizarre c’est que ce mot ‘’ pas de poste budgétaire ‘’ s’applique qu’à une partie des gens .

Par exemple , pour le recrutement dans la force Nationale de POLICE , même les diplômés de haut niveau n’arrivent pas à être engagé faute d’intervention . La corruption dans le temps était partielle , de nos jours elle est devenue totale car même pour devenir ‘’ UN SIMPLE FOCTIONNAIRE ‘’ il faut comme on dit un piston ou un mot devenu familier ‘’ QUI CONNAIT QUI ’’Comment vivent alors les Djiboutiens sans emploi ?

Ce qu’il faut savoir c’est que nous vivons dans un Pays ou le coût de la vie est l’un des plus élevés de l’Afrique . De plus nous sommes confrontés actuellement à une crise économique d’origine mondiale et qui touche plus durement notre Pays du fait que ce dernier n’ a pas été préparé à faire face à ce genre de situation . Donc le jeune va essayer comme on dit se ‘’DÉBROUILLER ’’ ce qui le pousse à ‘’TAXER’’ les membres de sa famille ainsi que ses Copains qui vont lui donner un peu d’argent .

Le choix donné aux jeunes est clair : soit être chômeur pour des années soit s'exiler . Donc ce c’est qui leur pousse à soutenir l’Opposition pour qu’il y a un changement et pour que leur vie s’améliore . Aujourd’hui même ceux qui travaillent se plaignent de la vie cher (car tout coûte excessivement cher ) et de la mal gouvernance , ce qui était impensable il y a quelques années .

Le pire est le fait suivant : au niveau social le chômeur ,n’ a pas de couverture .S’il tombe malade il doit payer pour se soigner .Depuis 15 ans au pouvoir Ismael Omar Guelleh ; il est important de rappeler le discours de Guelleh lors de ses campagnes Présidentiel en 1999 et en 2005 ‘’mon priorité c’est l’éducation et la santé’’ . Notant bien que les équipements sanitaires sont obsolètes et insuffisants tandis que le coût des médicaments et des traitements est excessivement élevé au point que , pour certains chômeurs le mot < HÔPITAL > n'existe point pour eux . Ces derniers préfèrent souffrir à la maison que d'affronter les coûts médicales , ceci est une réalité qui existe malheureusement à Djibouti . Et pour ce qui concerne l'éducation n'en parlant pas !


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements