Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

La vie nous a apprit qu'on ne fait pas confiance a un amoureux du pouvoir


Alwihda Info | Par Ali hassan Mahamoud - 11 Février 2016 modifié le 23 Février 2016 - 20:46

10 ans de boycott au paysage politique du pays n'a pas été bénéfique pour le peuple et pour l'opposition en général.


Le dictateur IOG, joue ses cartes de la semaine, croit-il que l'opposition va être une spectatrice des élections présidentielles, il fait erreur.

Entre participer une élection qui n'est pas du tout transparente et de prendre part, cette dernière est mieux que le boycott.

10 ans de boycott au paysage politique du pays n'a pas été bénéfique pour le peuple et pour l'opposition en général.
La CENI en vigueur, est la même des élections législatives du 22 février 2013.

Si, l'opposition n'avait pas prit part, elle ne gagnerait nullement la confiance du peuple.

La participation de ces élections ont permit une mobilisation générale en 2013.

La participation de ces élections pourtant non transparentes, pourront redonner un espoir au peuple, et de réveiller la conscience de celui-ci. mobiliser de nouveau le peuple pour revendiquer une démocratisation.

Personnellement, entre boycott et participation, je dedans l'idée de cette dernière.

A bas la dictature, à bas l'injustice.
Vive l'USN.

Vive la patrie