Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Lancement des travaux du complexe olympique de kitélé au Congo : Un investissement de près de 400 milliards FCFA


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 4 Février 2014 modifié le 4 Février 2014 - 19:46

379 milliards 845 milliards 58 mille 913 francs FCFA ; c’est l’enveloppe financière consacrée par le Congo pour les travaux de construction du complexe olympique de Kintélé, dans le département du pool à près de 30 km au nord de Brazzaville, lancés ce 4 février 2014 par le président Sassou N’Guesso, en présence de l’ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade.


La banlieue de Kintélé arrosé par la brise du majestueux fleuve Congo, hier village des pêcheurs, connaît actuellement une profonde mutation. C’est dans cette banlieue, qui prend désormais l’allure d’une cité urbaine, que le président Denis Sassou N’Guesso a lancé les travaux de construction du complexe olympique pour un coût global de 379 milliards 58 millions 913 francs FCFA.

Selon la fiche technique déclinée par le ministre à la présidence de la République chargé de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya, les infrastructures sportives, les voies et les réseaux divers se taillent la part du lion dans cette enveloppe en se chiffrant 220 milliards 916 millions 882 mille 890 F CFA. Comparativement aux bâtiments administratifs et aux bâtiments du village olympique évalués respectivement à 97 milliards 30 millions 559 milles 151 FCFA et 61 milliards 897 millions 616 mille 872 FCFA.

Ce complexe, a poursuivi le ministre, est doté d’un palais des sports de 10 mille 140 places couvrant une superficie de 19 mille 500m2. Il est complété, selon lui, par un centre nautique de 28 m de hauteur et de 12 mille 990 m2 de surface. Les autres composantes de ce complexe relevé par le ministre sont : l’héliport et le village olympique composé de 12 bâtiments R+3 délocalisé sur le site de l’université Denis Sassou N’Guesso.

Jean Jacques Bouya a précisé que, c’est au terme d’un appel d’offres due les entreprises adjudicataires de ce marché ont été sélectionnées. Il a cité notamment les entre prises China state corporation and equipment qui s’occupe des infrastructures sportives, les voies et les réseaux puis de Zhengwei technique Congo et Synohydro chargées respectivement pour la construction des bâtiments administratifs et des bâtiments du village olympique.

Par ailleurs, le ministre a émis quelques inquiétudes surtout en ce qui concerne la mise à disposition des espaces requis avec le phénomène d’expropriation pour cause d’utilité publique. A ce sujet, il a fustigé le comportement véreux de certains propriétaires des parcelles qui ont augmenté la superficie à exproprier, tout en la faisant passer de 144 à 172 hectares, avec 700 parcelles de plus causant surplus de 2 milliards 800 millions de FCFCA à l’Etat. D’un ton grave, l’orateur a martelé que, le payement de l’indemnité aux propriétaires des parcelles serait assujetti d’un contrôle drastique conformément aux textes en vigueur au Congo.

Il est à noter que, ce complexe olympique de kintélé dont les travaux arriveront à terme dans 18 mois abritera les 11èmes jeux africains, dits jeux du cinquantenaire, que Brazzaville va organiser en 2015. Comme l’a souligné le ministre Bouya, d’année en année, le président Denis Sassou N’Guesso est entrain de forger pour son pays, de réelles bases de son développement. Et la population du Congo qui a compris cela s’s’est mobilisé à Kintélé pour venir palper du doigt cette réalité.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements