Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Le CPR déplore le comportement mesquin des femmes et hommes politiques centrafricains.


Alwihda Info | Par Michel Chantry - 6 Octobre 2014 modifié le 5 Octobre 2014 - 23:20

Le PARC de Nguerekata en demandant sa démission, veut-il un recommencement? Veut-il une autre transition? A-t-il peur d'aller aux élections?


COMMUNIQUE DE PRESSE DU CPR n°2 DU 05/10/2014


L'intérimaire Mme Catherine Samba-Panza, Présidente de la République Centrafricaine occupe aujourd'hui un siège rendu vacant.

Elle n'a jamais été aidé par les hommes politiques centrafricains. Aucun centrafricain ne connaît les prétentions, les visions politiques de celles ou ceux qui veulent devenir Président de la République Centrafricaine. A part leurs réactions, leurs gesticulations à retardement. Quand ce sont des organes totalement indépendants comme le CPR ou Jeune Afrique et la presse internationale qui leur donnent du grain à moudre. Leurs gesticulations dignes de la récupération aux choses qu'ils connaissent déjà sans bouger.

Le CPR ne cesse de faire des propositions, de rendre public le souhait et le rêve des centrafricains. Aujourd'hui Mme Samba-Panza a la destinée du pays en main. Son mandat fini en Février 2015 , c'est à dire donc dans cinq mois seulement.

Le PARC de Nguerekata en demandant sa démission, veut-il un recommencement? Veut-il une autre transition? A-t-il peur d'aller aux élections?

Le CPR dénonce avec vigueur et fermeté cette politique d'autodestruction et d'éternel recommencement.
"Dès lors, il se pose la question de probité et de crédibilité" de la classe politique centrafricaine. Ce comportement devenu culturel et coutumier, maintient le peuple centrafricain dans la détresse et la précarité.
Mr Mbolidi, à part ce qui est révélé par la presse internationale, qu'est ce que vous connaissez et que vous cachez soigneusement, tout en PARC-ant les centrafricains.
Franchement, le CPR considère que le PARC est le vrai Parking, le PARC à bétail des centrafricains. Les hommes politiques centrafricains cherchent à culbuter la Présidente Mme Catherine Samba-Panza.
Mes désolations.

Michel Chantry, secrétaire général de l'association CPR, le 05/10/2014

http://parc-centrafrique.over-blog.com/2014/10/le-parc-demande-la-demission-de-la-presidente-de-transition.html



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements