Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le MJE lance une offensive, 20 morts et 31 blessés au sein de l'armée soudanaise


Alwihda Info | Par AFP - 25 Mai 2009 modifié le 25 Mai 2009 - 18:33


Le MJE lance une offensive, 20 morts et 31 blessés au sein de l'armée soudanaise
KHARTOUM - Des combats violents au Darfour, près de la frontière avec le Tchad, ont fait 20 morts au sein de l'armée soudanaise, a indiqué lundi un porte-parole militaire, faisant état de 43 personnes tuées du côté des rebelles.

"Les forces armées dénombrent 20 martyrs et 31 blessés", a indiqué le porte-parole officiel de l'armée soudanaise Osmane al-Aghbash dans une déclaration au Centre soudanais des médias, un organe de presse proche des services de renseignement.

Le porte-parole militaire a par ailleurs chiffré à 43 morts et 54 blessés le nombre des victimes au sein du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), le plus militarisé des groupes rebelles du Darfour à l'origine de l'attaque.

"Il y a eu des morts au sein de notre mouvement, je ne peux pas le nier", a dit à l'AFP Suleiman Sandal, chef des opérations stratégiques du JEM, sans toutefois fournir de bilan des victimes au sein de la rébellion.

"La violence des combats, les moyens utilisés et le nombre de blessés graves rapportés à la mission indiquent la quasi-certitude de perte en vies humaines", a déclaré Kemal Saïki, responsable de la communication de la Mission hybride ONU-Union africaine (Minuad), les Casques bleus patrouillant le Darfour.

En raison des combats, près de 350 civils et une centaine de soldats soudanais désarmés, dont 10 blessés, ont trouvé refuge autour de la base de la Minuad à Umm Baru, a-t-il précisé.

Les rebelles du JEM ont attaqué dimanche en fin de journée la garnison de l'armée soudanaise à Umm Baru, une ville située à quelque 100 kilomètres à l'est du Tchad voisin dans la province soudanaise du Darfour-Nord.

L'armée soudanaise contrôlait le secteur lundi, ont indiqué les Casques bleus qui avaient toutefois affirmé la veille que la garnison d'Umm Baru était "tombée" aux mains des rebelles.

"Contrairement à nos informations d'hier (dimanche) soir, les rebelles n'ont pas réussi à prendre Umm Baru, l'armée soudanaise avait toujours le contrôle lundi", a déclaré M. Saïki.

"Nous avons complètement détruit la garnison de l'armée soudanaise. L'aviation de l'armée soudanaise a par la suite bombardé le secteur de façon aléatoire", a toutefois soutenu M. Sandal, affirmant parler d'Umm Baru, lorsque joint sur son téléphone satellitaire.

Des éléments mobiles de l'armée soudanaise ont quitté el-Facher, la capitale historique du Darfour, en direction d'Umm Baru, a affirmé M. Sandal. "Nous nous préparons à affronter ces éléments", a-t-il dit.

Les rebelles du JEM avaient pris la semaine dernière le contrôle de la ville voisine de Kornoi, située à une cinquantaine de km à l'est du Tchad.

Ces affrontements surviennent sur fond de relations pour le moins tendues entre le Tchad et le Soudan. Khartoum accuse le Tchad de soutenir les rebelles darfouris du JEM, alors que N'Djamena accuse le Soudan d'avoir orchestré l'offensive récente de la rébellion tchadienne sur son territoire.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements