Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le Président Faure Gnassingbé exprime son soutien à la France après l’attentat de Nice


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 18 Juillet 2016 modifié le 18 Juillet 2016 - 15:20


Le Président Faure Gnassingbé exprime son soutien à la France après l’attentat de Nice
Lomé le 15 juillet 2016-Le Président togolais a exprimé vendredi son soutien à la France. Faure Gnassingbé a ainsi adressé un message de solidarité à son homologue français à la suite des attentats de Nice.

L’attentat de Nice qui a frappé la France ce jeudi a fait au moins 84 morts et 18 blessés.

« Je voudrais témoigner ma compassion et la solidarité du peuple togolais à la France qui vient d’être de nouveau frappée par l’horreur à Nice », a écrit Faure Gnassingbé.

Le Chef de l’Etat a ensuite présenté ses condoléances aux familles des victimes avant d’indiquer que « la grandeur de nos Nations réside dans notre capacité de résistance face aux agressions aussi bien extérieures qu’intérieures. La résistance des peuples, elle, ne saurait s’affranchir de l’indispensable solidarité internationale face au nouveau mal de notre siècle ».

Le Président togolais a par ailleurs invité « la communauté internationale à renforcer la lutte contre le terrorisme en Europe et en Afrique ». Ce message de soutien de Faure Gnassingbé témoigne des bonnes relations de coopération et d’amitié qui existent entre la France et le Togo.

Déjà jeudi, plusieurs personnalités togolaises ont été conviées à l’Ambassade de France au Togo. C’était à l’occasion de la célébration du 14 juillet, la fête nationale de la République française. Des personnalités politiques, diplomatiques ont répondu à l’appel. L’ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier a d’abord remercié ses invités de leur présence avant de saluer les relations fraternelles qui existent entre son pays et le Togo.

Marc Fonbaustier a ensuite félicité le Togo pour ses avancées économiques. Il a toutefois  estimé que les autorités togolaises doivent s’activer à plus financer la croissance avec des dettes supportables pour permettre une croissance durable. Il a après souhaité que le Togo signe un nouvel accord avec le FMI. « Un accord entre le FMI et le Togo ouvrirait la voie à un changement spectaculaire de 1 à 10. Les marges de coopération entre la France et le Togo seront décuplées », a-t-il déclaré. Soulignant que des défis attendent le Togo dans le domaine de la santé, de l’éducation de la formation et de l’emploi. « Le Togo a l’énergie et le potentiel pour les relever ».

Pour sa part, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, représentant le chef de l’Etat, a souligné que les avancées réalisées par le Togo sont le fruit des efforts entrepris par les Togolais et les accompagnements de plusieurs partenaires. Parmi ces derniers, « la France reste un grand pays et un partenaire solide et historique du Togo », a ajouté Octave Nicoué Broohm.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements