Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Le Président tchadien apporte un soutien ferme au Conseil Supérieur Islamique


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 1 Septembre 2017 modifié le 1 Septembre 2017 - 13:06

Je compte sur vous avec vos collègues d’autres religions pour la sensibilisation. Je suis avec vous et je vous reconnais comme une institution ayant un rôle à jouer. S’il y a une personnalité du gouvernement veut nuire, cela sera un affrontement pas avec vous mais avec moi.


Prenant la parole dans son Palais, à l’occasion de la grande fête du Tabaski, le Président tchadien Idriss Deby a reconnu que les querelles religieuses commencent à prendre de l'importance sur la place publique.
Résumé : "Ce matin l'imam de la grande mosquée a touché trois grands thèmes : l’économie, les querelles….Dieu merci nous avons pu avec le temps que les diverses religions puissent vivre ensemble en paix, une chose que beaucoup de pays n’ont pas réussi à faire chez eux (...) la crise économique n’est pas propre au Tchad mais nous en subissons les conséquences et grâce à Dieu nous allons en sortir fin 2017. Mais la préoccupation la plus importante ce que vous venez d’évoquer. Certes le Tchad est un pays laïque tout le monde a sa place. Laïque mais c’est un pays indivisible. Si en 1991 nous avons mis sur place le conseil islamique supérieure c’est justement pour éviter aux brebis galeuses de venir s’installer (…) je vous lègue la responsabilité. Il faut qu’il soit clair. Aucune mosquée ou école même d’un mètre carré ne doit pas être construite sans votre autorisation. Vous ne partez pas chercher des sous ailleurs mais nous connaissons ceux qui viennent avec des sous et des idéologies destructrices. En 2007 nous avons suivi la montée de l’extrémisme au Nigeria et vous avez vécu aussi ce qui s’est passé a kono (Tchad). Nous ne permettrons pas à ceux qui veulent - par la religion - perturber notre quiétude. Aucune autorité en dehors de moi ne peut vous donner des instructions ou vous empêcher de travailler. Je répète qu’il n y a aucune place pour quelque forme de prosélytisme au Tchad. Il faut que cela soit clair. Vous avez la responsabilité avec l’aide de l’administration d’intervenir partout au pays pour résoudre tout conflit religieux. Tous les fidèles doivent se conformer à nos valeurs républicaines. Vous avez aussi le devoir moral de renforcer la construction de la paix et de la stabilité au pays. C’est grâce à votre contribution et celle des autres religieux que nous vivons cette paix d’aujourd’hui. Je compte sur vous avec vos collègues d’autres religions  pour la sensibilisation. Je suis avec vous et je vous reconnais comme une institution ayant un rôle à jouer. S’il y a une personnalité du gouvernement veut nuire, cela  sera un affrontement pas avec vous mais avec moi.

Et je le dis clairement à tous ma responsabilité est de préserver ce pays de l’intégrisme, de terrorisme et de la violence religieuse. Le Tchad ne sera pas comme le Nigeria. Ils n’ont aucune possibilité pour venir perturber la paix et nos valeurs républicaines. Il faut avoir foi en vous et continuez votre mission. Vous avez tout mon soutien. Vous avez entendu que le gouvernement a rompu ses relations avec Qatar un pays frère et ami. Qatar voulait amener la déstabilisation chez nous non seulement en soutenant des mercenaires mais des terroristes. Tout le monde le sait même les grandes puissances que même dans le Sahel il y a la main de la lain de Qatar. Nous connaissons que des tchadiens séjournent à Qatar au nom de l’Islam.
Le Tchad est une république unie et fera face comme un seul homme à tout danger… Grâce a Dieu tous ces terroristes échoueront au Tchad. »

Abdelhamid Ismaïl
Alwihda Info