Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Le SG du ministère de l’Administration du Territoire et de la Sécurité Publique est suspendu


Alwihda Info | Par gloria rolel - 14 Juillet 2014 modifié le 14 Juillet 2014 - 18:04


Visiblement entre Abdramane Mourno; SG du ministère et son ministre Birémé le courant est électrique. agacé, le ministre passe à l'action de guerre.


Le mercredi 9 juillet 2014, le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Sécurité Publique M. Abdérahim Birémé Hamid, a suspendu le secrétaire général du département, M.Abdramane Mourno Guilido de son poste, suite au climat tendu qui régnait entre eux.
Cette suspension signée par un arrêté est justifiée par « laxisme et insubordination ». Pour se justifie, le SG déclare en ce sens : « c’est vrai, je suis suspendu pour insubordination .sauf que sincèrement je n’ai aucun problème avec le ministre. Moi même je suis surpris d’apprendre ma suspension par cet arrêté. Je n’ai pas de commentaire à faire ».
Notre confrère A.N.T du journal PROGRES, informe que certaines personnes lient cette information à des problèmes de gestions du ministère, et d’autres font des rapprochements avec des conflits de compétence, y en a qui parle de « guerre d’intérêt ». Un policier regrette cette situation : « Quand les intérêts divergent, il y a, nécessairement, de telles situations. Les gens ne savent pas régler leur problème de manière pacifique. Ce n’est pas bien pour l’image de notre ministère ». Un autre cadre du ministère se confie : « il semble que ; depuis quelques jours ; le courant ne passe plus entre le ministre et le secrétaire générale. Cela était visible. Ces derniers jours, le secrétaire général ne vient pas au bureau du ministre alors que, par le passé, on le voyait chaque jour, plusieurs fois, sortir du bureau de son ministre ».
Dans le même sens, un autre réagi : « je crois que quand y a une situation qui pourrait compromettre la le bon fonctionnement d’une institution, il faut vite agir pour ne pas la laisser pourrir. Mais si les choses s’arrangent le SG pourrait reprendre sa place. Il n’y a pas de problème ».
Notre confrère précise que d’après les sources précises, le secrétaire général M. Abdramane Mournou Guilido, aurait pris certains actes qui n’auraient pas plu au ministre et ce dernier aurait demandé des explications, mais la réponse du secrétaire n’aurait pas été conciliante. « Il me semble que le SG a répondu, maladroitement. Le ministre a trouvé en cette réponse une insubordination », examine un fonctionnaire du ministère de l’Administration du Territoire et de la Sécurité Publique.