Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Le Tchad, deuxième pays de refuge en Afrique


Alwihda Info | Par Gloria Rolel - 29 Juin 2014 modifié le 29 Juin 2014 - 17:36


Le 20 juin dernier, le monde entier a célébré la journée mondiale des refugiés sur le thème : « une famille déchirée par la guerre c’est déjà trop ! ». Le HCR Tchad Pour sa part a placé cette commémoration sous le thème : « refugies acteurs de développement. »


Journal L'Union

Le Tchad, deuxième pays de refuge en Afrique
Suite au terrorisme qui détruit l’Afrique, les africains ont fuit la RCA pour se refugier dans d’autres pays africains. Selon notre confrère du journal  l’union  Ahmat Rongarty le Tchad quant à lui à accueilli depuis 2003  plus de 450.000 refugiés de nationalité soudanaise et centrafricaine, ce qui fait de lui le 2eme continent  à accueillir plus de refugiés cette année après le Kenya qui en a accueilli 500.000.
 
Cependant, ce classement ne fait ni la fierté du Tchad ou d Kenya ni celle de l’Afrique, puisque les autres pays du monde  sont stables et avancent alors que l’Afrique qui est sur la voie du développement régresse à cause de cette crise qui cause des dégâts tant matériels qu’humains.
 
Notre confrère a précisé que l’aide que la section Tchad du haut commissariat des nations unies octroi aux refugiés ne peut compenser le vide causé par le terrorisme, ni les refugies ne peuvent  constituer un facteur de développement  come le HCR l’a indiqué dans son theme : « nous sommes convaincus que la passivité de l’action humanitaire a contribué à la survie de plusieurs ménages tchadiens , à augmenter le chiffre d’affaires des operateurs intervenant dans les camps des refugiés, mais les guerres fratricides qui les  fuient pour se retrouver dans un pays qui n’est pas leur, créent des chocs et des pertes tant humains qu’économiques qui ne seront jamais effacés de leur mémoire… leur présence n’est pas sans conséquence sur le tchad . »
 
Dans son article, Ahmat s’indigne du fait que  le HCR et ses partenaires se disent préoccupés  par la situation des refugiés alors que les retournés de la RCA sont abandonnés à leur triste sort depuis décembre dernier.
 
Malgré l’appel à la solidarité lancé par le chef de l’Etat qui a réconforté les tchadiens des 23 régions et l’appel à la mobilisation des fonds lancé par le premier ministre,  la situation des refugiés dans le sud et sud Est du pays reste lamentable. Cette situation peut avoir des répercussions sur le Tchad puisqu’on constate aussi  la présence des boko haram à l’Ouest et les islamistes au Nord. C’est dans ce sens que notre confrère projette que le Tchad risque de surclasser le Kenya avec le nombre des refugiés si bien qu’il ne le souhaite pas.