Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le Tchad réagit pour la première fois à la mort de ses ressortissants


Alwihda Info | Par - 5 Décembre 2013 modifié le 5 Décembre 2013 - 12:29

C'est la première que le Tchad réagit à de telles incidents visant ses ressortissants. Plus de 5000 tchadiens sont emprisonnés arbitrairement en Libye, selon plusieurs ONG. Le Tchad n'a pourtant jamais réagit.


Des combattants de Boko-Haram. (Photo: Archives/Gabonews)
Des combattants de Boko-Haram. (Photo: Archives/Gabonews)
MAÏDUGURU (Nigeria) - Un groupe des tchadiens à bord d’un véhicule de transport aurait été tué à Maïduguru (Etat de Bornou) au Nigéria par un groupe d’hommes armés, probablement Boko Haram, confirme le ministère tchadien des Affaires Etrangères qui conseiller à ses ressortissants de "limiter leurs déplacements, vers et à l’intérieur de l’Etat de Bornou et ce, jusqu’à nouvel ordre [...] devant la situation d’insécurité qui prévaut dans l’Etat de Bornou et face aux nombreuses exactions dont les ressortissants tchadiens sont victimes".

"Seuls, le chauffeur et son apprenti auraient réussis à échapper aux agresseurs. L’identité, le nombre exact des victimes ainsi que les circonstances de leur mort ne sont pas encore déterminés", précise la diplomatie tchadienne", précise la diplomatie tchadienne.

C'est la première que le Tchad réagit à de telles incidents visant ses ressortissants. Plus de 5000 tchadiens sont emprisonnés arbitrairement en Libye, selon plusieurs ONG. Le Tchad n'a pourtant jamais réagit.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements