Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le congrès libyen au Tchad : Sourires aux lèvres et hypocrisie sur la situation des ressortissants tchadiens


Alwihda Info | Par - 7 Octobre 2013 modifié le 7 Octobre 2013 - 10:54


Une délégation du Congrès libyen à N'Djamena. Crédit photo : Présidencetchad
Une délégation du Congrès libyen à N'Djamena. Crédit photo : Présidencetchad
"Le Tchad et la Libye pérennisent leurs relations d’amitié tissées depuis la nuit des temps" ! A qui a-t-on voulu faire croire cette affirmation apaisante du Tchad ? Il s'agit pour N'Djamena de montrer que la page Kadhafi est définitivement tournée et éviter de froisser des relations, quitte à ne pas évoquer le cas des tchadiens, victimes d'une chasse à l'homme.

Des milliers de tchadiens restent illégalement détenus par des milices libyennes dans tout le pays, tandis que jusqu'à ce jour, on dénombre des centaines de morts ainsi que des disparus.

"Les tchadiens ont trop de difficultés en Libye, il y'a des morts et des disparus", soulignait un diplomate tchadien en Libye, sous couvert de l'anonymat, la veille de la visite du Congrès libyen à N'Djamena.

Chose surprenante, le gouvernement tchadien ne s'est jamais exprimé sur la situation de ses ressortissants en Libye, même pas un mot, ce sont les ONG et les médias qui ont tenter en vain de dénoncer la chasse aux "noirs".


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements