Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le développement socio-économique de l’Oriental objet de toute l’attention du Roi du Maroc


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 23 Juin 2013 modifié le 23 Juin 2013 - 01:31

Ainsi dans cette région du Maroc, Sa Majesté le Roi Mohammed VI lança des projets ferroviaires, dont la construction d’une gare de voyageurs, nouvelle génération, pouvant accueillir un trafic estimé à 1,5 million de voyageurs à l’horizon 2020 afin d’accompagner l’essor économique de l’Est du Maroc.


Alors que plusieurs organes de la presse étrangère, notamment algérienne, supputaient stupidement comme de coutume, sur son absence des «écrans radars», le Souverain marocain est arrivé, le 18 courant, dans l’oriental marocain pour y inaugurer et lancer de nombreux projets de développement à caractère socio-économique et structurant au bénéfice des populations locales et ce, après avoir inauguré, la veille, la nouvelle Tour de Maroc Télécom à Rabat et présidé l’avant-veille la cérémonie de fin d’année à l’Ecole Royale. Ainsi dans cette région du Maroc, Sa Majesté le Roi Mohammed VI lança des projets ferroviaires, dont la construction d’une gare de voyageurs, nouvelle génération, pouvant accueillir un trafic estimé à 1,5 million de voyageurs à l’horizon 2020 afin d’accompagner l’essor économique de l’Est du Maroc. Sur un autre plan le Roi du Maroc procéda, le 19 juin 2013 dans la capitale de l’oriental, au lancement des programmes de mise à niveau urbaine des communes urbaines de Bni Drar et Naima. Des programmes qui impulsent fortement sur le développement de cette région mais surtout qui sont destinés à l’amélioration du cadre de vie des populations locales, au renforcement des infrastructures de base et à la préservation de l’environnement. Le lendemain, soit le 20 juin 2013, le Souverain marocain procéda à l’inauguration de la première tranche du centre d’Offshoring «Oujda Shore», un projet qui fait entrer la Région de l’Oriental dans l’ère de l’Offshoring, en offrant des infrastructures world-class ainsi que des services de gestion et d’animation. Un projet qui vise également à stimuler l’investissement, à favoriser la création de petites et moyennes entreprises par les jeunes, à doter la région des équipements de base nécessaires et à encourager les grands projets économiques à titre prioritaire. Cette plate-forme d’Offshoring, qui s’adresse notamment aux spécialistes de la gestion client, du développement et de la maintenance informatique et aux processus administratifs (BPO), permettra de générer quelque 1.200 emplois directs. A rappeler que Oujda-Shore est une des composantes du projet intégré du Technopole d’Oujda qui abrite également une zone PME/PMI, une zone logistique, un campus de formation, un Retail Park et une zone franche CleanTech confortant ainsi la stratégie de régionalisation de l’offre offshore du Maroc. Cette plateforme devra, aux côtés de l’agropole de Berkane et la zone industrielle de Nador, participer au développement intégré de la région de l’Oriental et à la consolidation de son positionnement au national et à l’international. Par ailleurs, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a également présidé, ce même jour, la cérémonie de signature de la convention relative au programme intégré de développement urbain de la ville (2013-2016), un programme ambitieux visant l’accompagnement du développement économique, urbain et démographique de la Capitale de l’Oriental. Un programme qui s’articule autour de cinq principaux axes, à savoir le renforcement des réseaux routiers, d’eau potable et d’assainissement liquide, la protection de l’environnement, le développement des infrastructures sportives et des espaces récréatifs, la promotion des activités culturelles et l’appui à l’action sociale, à travers notamment le recasement des occupants des constructions menaçant ruine et de celles menacées par les inondations. Ces réalisations seront confortées à la faveur de la stratégie de renforcement et de restructuration du réseau routier de la ville d’Oujda et de sa périphérie à l’horizon 2020. Cette stratégie ambitionne de renforcer la liaison routière de la préfecture avec les projets structurants, notamment l’autoroute Oujda-Fès, le Technopôle, le pôle de santé Sidi Moussa Lamhaya, le pôle logistique à Bni Oukil et le nouveau pôle urbain. A noter que le projet Oujda Urba Pôle s’inscrit dans le cadre de la restructuration du centre-ville d’Oujda pour doter la cité d’un projet urbain intégré visant à impulser une nouvelle dynamique dans la région et à mettre en valeur son attractivité et sa compétitivité sur le plan national et international et contribuera, notamment, au renforcement du potentiel de la région dans les domaines de l’immobilier professionnel et résidentiel, de l’hôtellerie et du commerce. Toujours, le même jour, le Roi du Maroc inaugura le centre de formation par apprentissage dans les métiers de l'artisanat et lança le complexe intégré d'artisanat. L'inauguration par le Roi du Maroc de ce nouveau centre et le lancement des travaux de réalisation du complexe intégré d'artisanat illustrent l'intérêt tout particulier que porte le Souverain marocain au secteur de l'artisanat et sa sollicitude à l’endroit des artisans, en veillant à ce qu'une formation adéquate, à même de garantir leur participation efficace à la dynamique socio-économique que connaît le Maroc, leur soit dispensée. Il s'agit aussi d'une nouvelle confirmation de l'orientation du Royaume dans ce secteur, basée sur des projets à fort potentiel axés sur la formation des jeunes pour leur permettre d'envisager leur avenir professionnel avec un savoir faire transmis par des maîtres artisans de renommé mais aussi de soutenir, d'organiser et d'encadrer les artisans de la préfecture afin de leur permettre d'améliorer et de diversifier leurs revenus et de valoriser leurs produits. Enfin, le vendredi 21 Juin 2013, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, soucieux du bien-être de la jeunesse de l’oriental, inaugura la salle omnisport «16 août», le centre socio-sportif de proximité «Al Irfane» et un terrain d’entrainement de rugby. Un geste royal qui traduit tout l’intérêt que porte le Souverain marocain au sport et à la jeunesse et qui permettront sans nul doute le développement des aptitudes sportives chez les enfants et les jeunes, la lutte contre la délinquance juvénile et l’intégration socio-sportive des populations cibles à travers un large accès aux équipements et services de base. N’oublions pas que cette journée du vendredi 21 juin 2013 fut également marquée par l'inauguration par le Souverain marocain de la Place «Bab Sidi Abdelouahab», qui a fait l’objet d’un important programme de réhabilitation qui démontre l’intérêt particulier qu’accorde Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la préservation et à la pérennisation du patrimoine historique national. Ainsi donc, tous ces projets structurants, inaugurés ou lancés par le Roi du Maroc à Oujda, contribueront à la promotion des conditions socio-économiques de milliers d’habitants, à la dynamisation de l'activité touristique au niveau de la région de l’oriental et apporteront des réponses durables aux besoins engendrés par l’urbanisation galopante. En conclusion, alors que le Royaume du Maroc poursuit inexorablement, sous la sage conduite de son Roi, sa marche vers le progrès et le développement économique et social et consolide ses acquis démocratiques, l’Algérie voisine, embourbée dans des affaires de corruption, de malversations financières et dans des chasses aux sorcières, elle, reste toujours dans l’attente du retour incertain de son Président fortement diminué ou d’un successeur et fait face aux revendications de plus en plus pressantes des algériens quant aux libertés, à de meilleures qualités de vie et à une redistribution équitable des richesses du pays. Farid Mnebhi.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements