Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le dialogue inter-burundais en Tanzanie repoussé à une date ultérieure


Alwihda Info | Par Alwihda info - 5 Janvier 2016 modifié le 5 Janvier 2016 - 15:20

Ce dialogue était censé démarrer effectivement mercredi à Arusha, après une inauguration en Ouganda, pour résoudre la crise qui secoue le Burundi depuis plusieurs mois.


credit photo
credit photo

Alors qu'il devait se poursuivre mercredi en Tanzanie après une inauguration en Ouganda, le dialogue entre pouvoir et opposition burundais a été repoussé à une date ultérieure par la médiation ougandaise, a appris Anadolu mardi de source officielle burundaise.

Joint par Anadolu, le Secrétaire permanent au Ministère burundais des relations extérieures et de la coopération internationale, Joseph Bangurambona, ​a confirmé ce report en précisant que Bujumbura est "d'accord sur le principe" d'un dialogue à Arusha.

"Il faut s’entendre sur un nouveau rendez-vous puisque le Gouvernement burundais est en congé jusqu’au 15 janvier. Il faudrait également que la médiation tienne compte de notre réserve; à savoir que le Gouvernement n'entend pas négocier avec l'opposition radicale», a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le Conseil National pour le Respect de l'Accord d'Arusha et de l'Etat de Droit au Burundi (CNARED), rassemblant une grande partie des opposants et qualifié de "radical" par Bujumbura, a pris acte de ce report en disant ne pas en connaître les raisons, selon une déclaration à Anadolu de Minani Jérémie, chargé de la communication du CNARED.

Le régime pourrait toutefois revoir sa position, estiment des observateurs, qui relèvent que l'adhésion au principe d'un dialogue dans un pays voisin est déjà un "infléchissement", Bujumbura s'y étant jusque-là montré hostile.

La ville tanzanienne d'Arusha avait abrité les négociations entre Bujumbura et différents groupes rebelles, qui ont abouti à la signature d'un Accord de paix en 2008.

La cérémonie d'ouverture du dialogue pour résorber la crise burundaise s'était déroulée le 28 décembre dernier à Entebbe en Ouganda. Elle avait réuni autour du médiateur et président ougandais, Yoweri Musevini, une délégation gouvernementale burundaise, une délégation de l'opposition burundaise, des membres de la société civile ainsi que quatre anciens présidents du Burundi.

L'objectif de ce dialogue est de sortir le pays d'une grave crise politique et sécuritaire qu'il connaît depuis avril dernier, date d'une candidature controversée du Président Pierre Nkurunziza à un nouveau mandat. Des centaines de morts, plusieurs milliers de déplacés et réfugiés ont été enregistrées depuis lors.



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements