Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Le gouvernement centrafricain réagit à l'enlèvement du ministre Armel Sayo


Alwihda Info | Par Gouvernement centrafricain - 25 Janvier 2015 modifié le 25 Janvier 2015 - 15:59

Cet enlèvement crapuleux qui vient s’ajouter aux précédents cas enregistrés ces derniers jours prouve à suffisance la volonté de leurs auteurs de s’attaquer au processus du retour à l’ordre et à la sécurité ainsi qu’à la restauration de l’autorité de l’État.


COMMUNIQUÉ GOUVERNEMENTAL

Le Gouvernement porte à la connaissance de la population centrafricaine que Monsieur Armel NINGATOULOUM SAYO, Ministre de la Jeunesse et des Sports a été enlevé ce jour 25 janvier 2015 alors qu’il se rendait à l’église.

Cet enlèvement crapuleux qui vient s’ajouter aux précédents cas enregistrés ces derniers jours prouve à suffisance la volonté de leurs auteurs de s’attaquer au processus du retour à l’ordre et à la sécurité ainsi qu’à la restauration de l’autorité de l’État.

Le Gouvernement condamne, une fois de plus, ces actes de barbarie et exige la libération immédiate et sans condition de Monsieur Armel NINGATOULOUM SAYO.

D’ores et déjà, le Gouvernement a instruit le Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Bangui d’ouvrir immédiatement une enquête préliminaire sur ces faits que notre société ne saurait tolérer.

Le Gouvernement appelle tous les citoyens de bonne volonté à coopérer avec les autorités compétentes en fournissant tous les renseignements qui pourraient permettre le bon déroulement de l’enquête et la libération du ministre.


Fait à Bangui, le 25 janvier 2015

Pour le Gouvernement,


Le Ministre, Conseiller Spécial du Premier Ministre
en matière de Communication


Georges Adrien POUSSOU


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements