Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le ministère de l’Economie publie l’enquête macroéconomique de l’année 2016


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Mars 2017 modifié le 20 Mars 2017 - 20:13


Le ministère de l’Economie publie l’enquête macroéconomique de l’année 2016
Lomé, le 17 mars 2017- Un atelier portant sur la publication des résultats de l’enquête de Prévision macroéconomique de l’année 2016 a eu lieu ce Jeudi à Lomé. C’est une initiative du ministère de l’Economie et des Finances en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Le ministère de l’Economie et des Finances en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement a rendu public les résultats de la quatrième édition de l’enquête de prévision macroéconomique. En 2016, plus de six mille emplois ont été créés par les entreprises d’où la nécessité d’encourager l’investissement qui a connu un hausse de 6.7% la même année.

« Les informations recueillies à travers cette enquête ont permis de déceler les difficultés que connait le secteur privé dans la création de richesse », a déclaré Badawassou GNARO Secrétaire Général au ministère de l’économie et des finances, représentant son ministre de tutelle à l’atelier. Selon lui, à partir des résultats de l’enquête, le gouvernement peut désormais définir des stratégies idoines pour permettre aux entreprises de participer pleinement au développement économique du pays.

Pour les responsables du ministère de l’Economie et des Finances, il s’agit aussi de créer un cadre d’actualisation des données de 2015, de collecte des données pour l’année 2016 et de faire des prévisions pour l’année 2017. Les prochaines données seront collectées auprès de 226 entreprises sélectionnées dans la base de données de l’OTR (Office Togolais des Recettes). Les informations recueillies auprès de ces entreprises seront utilisées  à des fins d’analyse et de prévision conjoncturelle.

Le chef  prévision au ministère de l’économie et des finances, Keteglo ANUMU estime qu’il est important d’encourager les entreprises à investir car cela crée la richesse et accélère la croissance. Cependant poursuit-il «  les entreprises togolaises font face à de nombreuses difficultés notamment des charges fiscales exorbitantes, la concurrence déloyale et un contexte économique morose ». Ces difficultés que rencontrent les entreprises peuvent entrainer une baisse des recettes fiscales et par conséquent diminuer les dépenses d’investissement de l’Etat dans les secteurs prioritaires.

Le chef  prévision Kétéglo ANUMU a donc rassuré les opérateurs économiques que des réflexions sont en cours pour permettre aux entreprises d’exister tout en participant à la croissance économique du Togo.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements