Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le mouvement de Bozizé égratigne le Tchad dans une nouvelle déclaration


Alwihda Info | Par - 11 Octobre 2013 modifié le 11 Octobre 2013 - 11:28


François Bozizé lors d'un meeting à Bangui peu avant son éviction du pouvoir par la Séléka. Crédit photo : Sources
François Bozizé lors d'un meeting à Bangui peu avant son éviction du pouvoir par la Séléka. Crédit photo : Sources
DECLARATION DU FROCCA N°1

La prise du pouvoir de manière anti – démocratique du 24 mars 2013 par la seleka armée, financée et soutenue par la Président Tchadien IDRISS DEBY Itno constitue une flagrante violation de la souveraineté nationale de notre pays, un mépris crimenologéne pour nous peuple centrafricain.

La communauté internationale, et plus particulièrement les Etats de la sous région d’Afrique centrale sont restés passifs et complices pour certain, pendant de longs mois face aux crimes, viols et autres exactions commises par cette horde de mercenaires tchadiens, soudanais et autres islamistes rebelles sans foi ni loi qui n’ont qu’une seule préoccupation « l’islamisation de Centrafrique ».

Pourquoi, le peuple Centrafricain subit depuis décembre 2012 tant d’horribles exactions dont les plus caractéristiques sont :

* Les tueries et les exécutions sommaires, planifiées en réunion par les rebelles islamistes tchadien et soudanais de la seleka.

* Les femmes & les mineures sont violées quotidiennement sous les contraintes d’armes de guerre.

* Les pillages, saccages et destructions des biens privés des citoyens centrafricains non islamisés sont des actes volontaires de paupérisation de nos populations chrétiennes.

* Les destructions organisées et vols des moyens de production des opérateurs économiques non musulmans sont des actes de privation de moyens et pouvoirs économiques de nos populations chrétiennes afin de les asservir facilement.

* Les destructions des édifices publics, privés et chrétiens sont des actes volontaires punitifs, humiliants et dégradants de nous autres laïcs Centrafricains.

Pourquoi, le peuple Centrafricain est – il abandonné entre les mains des Bandits de grand chemin qui sont réunis au sein de la seleka sous l’autorité effective et politique de Monsieur IDRISS DEBY Itno, Président du Tchad et non de la République Centrafricaine.

Pourquoi, moins de 10% de la population Centrafricaine, de confession musulmane, est entrée en conspiration avec des forces du mal, venues du Tchad, du Soudan et autres pays islamiques, imposent par la violence leur religion à nous majorité de la population Centrafricaine de confession chrétienne.

Centrafricaines, Centrafricains, il est temps de dire Non !!! Non !!! Non !!! Et de prendre la Communauté internationale à témoin.

Nous avons un devoir et des obligations devant l’histoire de notre pays, c’est celui de rétablir, de restaurer l’ordre constitutionnel, un Etat laïc et souverain…

Ensemble, dans l’Unité, dans la Dignité et dans le Travail nous devons affirmer et afficher notre ferme détermination à rétablir par tous moyens la souveraineté de notre pays bafouée par Monsieur IDRISS DEBY Itno et son supplétif NDJOTODIA.

Peuple Centrafricain, ta nation est entrain de connaître un péril blanc qui rappelle les razzias de RABAH à l’époque anté - coloniale.

Centrafricaine, Centrafricain, tu es opprimé en ce moment et tu dois reconquérir ta liberté, ta dignité d’homme libre.

Et, la liberté se gagne.

Fait le 09 octobre 2013,

Pour le FROCCA
Le Coordinateur
Maître Lin BANOUKEPA

Djamil Ahmat
Rédaction Alwihda Info En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par zebegue Lagos Miguel le 23/10/2013 19:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons un seul pays, un seul peuple, une seule nation.Ce qui veut dire que nous nous battrons jusqu''au bout de nos force pour sauver notre pays et ramener la paix, , l''harmonie au sein du dela nation centrafricaine dans la liberté et l''égalité .

2.Posté par zebegue Lagos Miguel le 23/10/2013 19:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons un seul pays, un seul peuple, une seule nation.Ce qui veut dire que nous nous battrons jusqu''au bout de nos force pour sauver notre pays et ramener la paix, , l''harmonie au sein de la nation centrafricaine dans la liberté et l''égalité .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements