Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Le solipsisme : Un mal des hommes politiques


Alwihda Info | Par Docteur BGANGUI SIMPLE - 13 Août 2017 modifié le 13 Août 2017 - 08:28

SANI YALO: UN AUTRE REGARD DE LA DEMOCRATIE AU PRISME DES HOMMES POLITIQUES CENTRAFRICAINS


SANI YALO : HOMME D’AFFAIRES ET PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DU BUREAU D'AFFRÈTEMENT ROUTIER CENTRAFRICAIN(BARC)

MA VISION : UN AUTRE REGARD DE RESPONSABILITÉ ET D’ENGAGEMENT POUR LA DÉMOCRATIE.

Les fragiles progrès sociaux obtenus depuis la prestation de serment du Président TOUADERA sont depuis quelques temps, soumis à une arrogante critique d’un nouveau pouvoir porté par des kleptocrates.
Ils ont une vision , la leur, qui serait seule porteuse d'espoir . Cette vision totémique leur permet de faire ou de dire n’importe quoi de notre pays .Ces critiques ,ils les puisent dans le cercle des valeurs perverties de l’usage politicien. Malgré la profondeur et l'extrême dureté de la crise centrafricaine ,les hommes politiques centrafricains s’arqueboutent à faire admettre que toute option politique se résume à leurs pensées et volontés .Pire que leur position est un axiome organisateur de toute vision de sortie de crise. Les sévères gifles électorales infligées par le peuple ne suffisent pas à calmer l'incandescente ardeur dont ils n’ont pas cessé de faire preuve.
Être de conviction il nous est difficile nous, SANI YALO ,de rester cloitrer dans un tour d'Ivoire pour longtemps . Car nous avons été témoins et victimes de cette période de turbulence parfois entrecoupée de l’histoire du pays .Ces terribles moments de supplice n’ont fait que renforcer notre détermination à défendre cette fois-ci la reconstruction d’une Centrafrique laïque . Par cette démarche,nous espérons contribuer à éviter l'éclatement en autant de clans identitaires ou confessionnels affaiblis de notre société.
Nous n’allons jamais renier cette conviction ,malgré les vicissitudes des périodes actuelles entretenues par des esprits mesquins et rétrogrades.


B/ VOTRE ENGAGEMENT : UN SACERDOCE AU SERVICE DU BIEN COMMUN.

C’est avec humilité et dans un esprit de sacerdoce que nous assumons la mission de redressement du bureau d'Affrètement Routier Centrafricain (BARC),vitrine de l'économie centrafricaine. Cette importante structure a toujours mal fonctionné et les choses se sont empirées avec la crise . Un travail de rambo pour une réforme fondamentale des finances de la BARC nous a conduit à envisager un plan d’assainissement financier jumelé à une contention administrative via un plan social respectueux des travailleurs .Cet objectif qui vise à redonner à très court terme des couleurs au BARC ,est atteint. La nouvelle direction récemment mise sur pied, s'attelle à corriger et mettre en mouvement l’ensemble des mesures restantes.

C / QUELQUES DONNÉES DU PAYS.

Pays enclavé ,notre pays dépend à 95% des recettes fiscalo douanières. Aucune gymnastique intellectuelle pour démontrer que les secteurs des transports sont essentiels pour le trésor public centrafricain.A fortiori dans une période d'insécurité quasiment permanente sur le réseau routier,c’est un défi à relever sinon l’Etat centrafricain est condamné.Les bonnes relations transfrontalières sont fondamentales et essentielles tout comme les axes routiers comme celui du corridor Bangui -Garoua Boulai qui ,avec le concours des hommes en tenue permet d'alimenter le pays .
Ce n'est ni un motif de satisfaction et de gloire personnelles mais les résultats sont là et perceptibles. Les indices en matière de croissance de l'économie depuis la prestation de serment du Président TOUADERA a nos jours en témoignent.Il reste que tous les autres éléments d’autres secteurs d'activités ,dans un concert de mouvement puissent s'entremêler ,n’eut été les activités nocives des groupes armés à l'intérieur du pays . Mais à petit pas la remise totale sur orbite de l'économie centrafricaine se fera .

D / L’EXPRESSION CITOYENNE : UN DEVOIR DE RESPONSABILITÉ POUR L’AVENIR

Notre devoir nous l'avons accompli à chaque fois que la Nation est en danger . Quand les circonstances de chaque jour l’exige , nous repondons présents . Cette expression citoyenne ne doit pas seulement être culturelle . C’est aussi une responsabilité,un devoir à produire et à co produire pour l'intérêt général que nous soyons du public ou du privé.Il faut dans notre pays une REMISE EN ORDRE CONCEPTUEL DU CITOYEN .
Nous l’ avons fait hier et aujourd'hui encore en tant qu’Homme d’Affaires. Mais dans la dynamique de cette expression ,nous avons fait un choix clair pour l’AVENIR dans le soutien à la candidature de TOUADERA ,à la consolidation de sa brillante élection démocratique .Et nous continuons à oeuvrer à la sauvegarde des valeurs de justice,de progrès,de droits de l'homme ,de paix ,de la Concorde et du développement durable .

E /DES ACTES D’AMOUR ET NON PAS DES FAUX DISCOURS D’AMOUR

La remise en ordre conceptuel du citoyen dont nous parlons est plus qu’urgent que nécessaire . Nous traversons une crise majeure tout à la fois morale que scientifique .Et ce sont des ACTES D’AMOUR de la part des individus que nous sommes que la Nation a besoin dans ces moments.
Malheureusement le monde politique est fixé obsessionnellement sur le *FAUTEUIL PRÉSIDENTIEL *le qualifiant de vide ! Des déclarations obscènes face aux pires souffrances imposées et par les Selekas et par les balakas aux populations civiles innocentes..
Inconscients de leur propre fragilité et de la petitesse de leur propos ,ces hommes politiques participent méthodiquement au détricotage du tissu social durement éprouvé. Toute leur action contribue à émousser les élans de solidarité tous azimuts pour une nouvelle cohésion sociale ,basée sur une vraie citoyenneté centrafricaine, exempt de tout caractère identitaire et confessionnel . Dans cette manoeuvre machiavélique, ces hommes politiques imaginent tenir le haut du pavé en terme académique,politique et médiatique . Ils ne proposent aucun contre modèle crédible .Si ce n’est qu'une mélasse idéologique et intellectuelle faisant croire qu’il est très difficile aux gouvernants actuels de conduire une bonne et intelligente réflexion critique et organisée sur les remèdes de sortie de crise.

F / LE MYTHE FACE AUX ACTES D’AMOUR

Le mythe anesthésiant du * FAUTEUIL PRESIDENTIEL VIDE * est non seulement une
catastrophe morale pour eux et pour les idées qu’ils portent mais aussi ne donne aucun aspect lumineux et enchanteur à l’alternance forcée qu’ils prétendent incarner en substitution.
Dès qu’ils se retrouvent à l’extérieur du pays ,ils ont une attractivité médiatique dont eux seuls maîtrisent les vertus . Ils font tout pour casser le projet novateur de la véritable Renaissance prônée par le Président de la République.Le tremblement social que le pays a connu ces derniers temps dans nos provinces est une aubaine pour eux . En sommes ce ne sont pas des hommes politiques mais des PROPANGANTISTES des forces politiques et économiques de l'extérieur. Et c’est la vérité.Quid que la politique n’est pas rationnelle .Ils cultivent l’art d’ignorer les réalités du terrain et se projettent par cécité à occuper par tous les moyens le * Fauteuil présidentiel *avant même le terme du mandat en 2022. Mais cette politique politicienne d'ignorance volontaire créé des conflits,des guerres civiles . C’est une politique du pire .C’est un soutient sans réserve de leur part aux seigneurs de guerre qui continuent à exploiter la population et devant lesquels ils sont béats. Quelle absolue perversion ! Ces propagandistes ,dont certains sont des adeptes du sulfureux BERNARD MADOFF , veulent décrédibiliser la démocratie. Mais le modèle démocratique qui nous inspire, c’est celui porté par le Président TOUADERA. C’est un modèle de rupture aux pratiques du passé qui ont précipité notre pays dans l'abîme . C’est celui de l’action au service du peuple .Eux ,qu’ont -ils fait de concret dans leur carrière au profit du peuple ? Certains excellent avec leur profil de deculturés ,de déracinés;les autres d’anciens fonctionnaires de la BDEAC et de la BEAC aux salaires mirobolants !
Malgré les pics de violence constatés sur le territoire,nous pouvons affirmer que la stratégie du Président TOUADERA est bonne . C’est celui du dialogue et la concertation. Un ancien Chef d’Etat déclarait nous citons * Qu’un bon Général c’est celui qui a gagné une guerre sans avoir tiré une seule balle * fin de citation .
Des ACTES D'AMOUR pour vos concitoyens ,engagez vous !

I / INTOXICATION POLITICIENNE FACE AU MONDE DÉMOCRATIQUE

La démarche politique du Président n’est pas une démarche de va-t-en guerre et cela est INCOMPRÉHENSIBLE de ces adversaires politiques. Les nombreux essais d’intoxication politicienne tirés de la littérature indigeste n’auront aucun effet sur le changement en cours . Car les forces de la Nation qui ont porté TOUADERA au pouvoir ,celles de l’espoir sont pleinement déterminées et habitées par l'intérêt général.
L’illusion politique donne le pouvoir virtuel,donne de l’importance à ceux là qui la portent ; elle promeut dans le médiatique une surenchère verbale pour des résultats mirifiques et partisans .Et arrache à la citoyenneté toute sa pertinence . Nous sommes face à deux mondes en Centrafrique :celle de l’illusion qui leur appartient . Le monde démocratique c’est celui que le peuple a choisi et sous l’impulsion du Président TOUADERA ,nous vous invitons à le consolider .
Nous SANI YALO, pour une part marxiste ,nous affirmons car nous sommes pour la justice sociale , pour l'égalité et pour une morale publique exemplaire . Ce ne sera pas dans un effet de miroir que seront élaborées les prémisses des solutions à l'insécurité que connaît le pays . Les populations en proie aux horreurs des groupes armés veulent plus que des faux discours d’amour . Le Président TOUADERA y travaille sans crier .

J/ LES INSTITUTIONS DÉMOCRATIQUES VISÉES.
NE PAS DÉLAISSER LE TERRAIN POLITIQUE

Les PROPAGANDISTES professent l'établissement d’un autre pouvoir ,celui de l’intimidation de la peur ,du mensonge . Une oeuvre des kleptocrates,des prédateurs , ploutocrates et autres oligarques contre les institutions démocratiques .Ces volontés impures prédisent des pics de violence ,une folle course de notre part à la dérégulation .Des constats d'écarts inouïs de salaires ,une inflation des prix de denrées de premières nécessités ,des bénéfices obscènes amassés ,une croissance exponentielle du chômage de jeunes tenter de rejoindre les groupes armés. Ce tableau sombre est dans le seul but de décrédibiliser les décisions démocratiques dans lesquelles se reconnaissent la population .Des êtres faméliques dans les rues de Bangui ,blêmes dans nos provinces où règnent avec indignité ,angoisse et la terreur les seigneurs de guerre ,telle est l’autre vitrine du gouvernement démocratique actuel qu’ils espèrent brandir . Ce scénario c'est de montrer que la République souffre d'anémie par la faute unique de ses dirigeants . Montrer que les institutions et les nouvelles autorités sont affaiblies .In fine c’est un État fantôme .
NOUS DEVONS RÉSISTER et cette résistance est multiforme et permanente . Le peuple ne doit pas et ne peut pas DÉLAISSER LE TERRAIN POLITIQUE. Car la voie et toutes les voies seront ouvertes au danger le plus cruel que notre génération pourrait connaître .

K / LE SURSAUT RÉPUBLICAIN

Cette vision nous vous la partageons dans le sens d’un appel patriotique et républicain ,cher au père fondateur de notre pays Barthélémy Boganda. Ce qui se passe sous nos yeux n'est pas seulement une perception d'un état physique et comateux de la Centrafrique telle que présentée dans une sous région instable mais, c'est le détournement d'un concentré de crise morale et politique afin de liquider notre Nation .
Après l'épreuve ,le courage . Nous n’avons pas le choix .Les autres pays de la sous région, quelque soit le reproche que nous leurs faisons ,continuent leur chemin .Ils ont assez de faire un pas en arrière pour nous secourir .Il est grand temps que nous aussi prenions nos responsabilités et de jouer pleinement notre partition .
Par le travail à l’exemple des abeilles qui construisent leur nid ,chacun doit jouer un rôle dans la dignité et le respect . Le nid d’abeille ainsi construit , est le résultat d’un travail d’ensemble ,ancré dans la conscience individuelle et l'inconscient collectif.

En somme c'est sur le terrain que les fronts de résistance en faveur des valeurs démocratiques, doivent être construits sur tous les plans : économique,politique , sécuritaire ,social culturel….Notre identité, elle est collective et locale .Elle est nourrie de cette expérience singulière que notre Nation a vécu pendant ces douloureuses traversées du désert. Dans l'unité ,dans la dignité et par le travail nous vaincrons .
Vive la République!
Vive la démocratie!



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace