Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le tracteur deux fois moins cher au Tchad


Alwihda Info | Par Djamil @ - 21 Décembre 2009 modifié le 21 Décembre 2009 - 18:10

"On m’a dit que le tracteur qui sort de cette usine coûte environ 8 millions de franc CFA. Alors que chez nous, le producteur paye le tracteur à près de 17 ou 18 millions de franc CFA. L’écart est très grand. En définitive, je voudrais me féliciter de cette orientation" à affirmé le président béninois dans une interview.


Le tracteur deux fois moins cher au Tchad
TCHAD - Après avoir assisté à la première conférence de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) à N’Djaména, le 20 décembre 2009), le Président de la République du Bénin, Yayi Boni a visité ce lundi l’usine d’assemblage des tracteurs de Farcha.

Accompagné du Premier ministre, Youssouf Saleh Abbas et du ministre du Commerce et de l’industrie, Mahamat Ali Hassan, le Président Thomas Yayi Boni a inspecté les différentes chaîne de montage de tracteurs.Il a eu des explications techniques sur le fonctionnement de l’usine.

« C’est un excellent signe de l’émergence, qui amènera le Tchad vers la prospérité », s’est exclamé le Président béninois à la fin de la visite. Pour lui, la mise en place de cette usine consacre le début de la mécanisation du système agricole au Tchad en vue de l’adapter au changement climatique.

"On m’a dit que le tracteur qui sort de cette usine coûte environ 8 millions de franc CFA. Alors que chez nous, le producteur paye le tracteur à près de 17 ou 18 millions de franc CFA. L’écart est très grand. En définitive, je voudrais me féliciter de cette orientation" à affirmé le président béninois dans une interview.

Thomas Yayi Boni a félicité le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et le gouvernement tchadien pour cette initiative qui contribuera certainement à promouvoir l’agriculture, lutter contre l’insécurité alimentaire et créer de l’emploi.

Le Président béninois se dit impressionné par la capacité de production de l’usine. Environ 10 tracteurs sont montés par jour. Thomas Yayi Boni entend ainsi s’inspirer de l’exemple du Tchad pour promouvoir l’agriculture dans son pays.



1.Posté par bienvernu le 21/12/2009 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je partage les émotions du président beninois sur ce sujet.C'est une très bonne initiative du gouvernement tchadien et particulièrement celle de SE Idriss Déby,car avec cette usine,le Tchad modernisera dorénavant son agriculture et partant de là,créer de l'emploi pour les jeunes.

2.Posté par Younouss le 23/12/2009 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca a l'air jolie. Malheureusement vous n'avez pas écrit que l'usine manque de matières premières, et que c'est dû au manque de peinture et aux parts pour tracteurs que depuis plus d'un mois il n'y a plus rien qui sort de cette usine. Et que c'est dû aux tracteurs donnés gratuit aux ministres que l'argent manque. Exemple Tchadien - oui. Entrée dans l'ère industrielle - non.

3.Posté par Mahamat Abakar Brahim le 23/12/2009 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pour moi une joie immense, d'ecouter de la bouche d'un Chef d'etat Africain present à N'Djamena lors de la derniere reunion des Chefs d'Etats, parlé de l'exemple du Tchad concernant l'installation d'une usine de fabrique des tracteurs.Vue la politique combien louable du Gouvernement qui cherche par tous les moyens à sortir notre cher pays du marasme economique, de lutter contre la pauvreté, je pense à mon avis que toutes les voies menant au developpement sont grandement ouvertes pour nous, mais le chemin qui doit aboutir à cela est trés long, je dis cela parceque je connais la mentalité de mes concitoyens qui sont des accros à la poursuite des gains faciles(mais pas tous).
Concernant le prix du tracteur( 8.000.000)FCFA, je suis completement desaxé par ce montant puisque avoir cette importante somme d'argent pour payer un tracteur c'est du vrai pourcourt du combattant, vue l'extreme etat de pauvreté des tchadiens c'est à dire ceux qui avaient le courage de cultiver la terre pour subvenir à leurs besoins quotidiens. Parceque nous avons toujours tendance à dire qu'au Tchad nous ne travaillons pas pour vivre mais nous vivons pour travailler.De ce qui precede, il est vraiment necessaire que le gouvernement à travers sa politique de lutte contre la pauvreté et le bien etre du peuple tchadien, il faut que l'Etat subventionne les tracteurs pour que les plus demunis puissent en beneficier, car cela va de l'interet de tous. Avec cette opportunité offerte ne croisons pas les bras, la reussite de tout homme est dans le travail, allez-y et le bonheur est devant nous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements