Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Le visage caché de certaines ONG au Tchad


Alwihda Info | Par - 7 Juillet 2011 modifié le 7 Juillet 2011 - 22:02


Fadoul Souleyman - souleymanefadoul@hotmail.com

Bien que le Nord du Tchad fût instable politiquement pendant des décennies, la société n’a pas perdue son dynamisme et sa vie en harmonie. L’unicité de la religion lui a permis de sauvegarder l’équilibre social comme le respect mutuel entre grand petit, enfant parent.
 
Depuis quelques années, des changements brusques et destructifs ont étés aperçu dans le nord, mais malheureusement la plupart de nos frères aînés ne voient pas encore cette lueur pleine de surprises qui se pointe à l’horizon. Ce changement dangereux pourrait affecter l’avenir de la génération future si des enquêtes ne sont pas ouvertes et des mésures ne sont pas prises maintenant.
 
Quel est donc ce danger ? Qui l’a planifié? Quels sont les agents sur le terrain responsables de l’exécution de ce plan ? A qui profite la déstabilisation de notre société ?
 
La réponse à ces questions nous permettra de comprendre le visage caché de certaines ONG au Tchad afin de prévenir le pire, et également aidera nos parents, nos jeunes frères ainsi que nos chers cadres ainés de mieux s’informer.
 
Le 20/04/1993, une conférence fût tenue à Rome qui avait pour objectif d’évangéliser l’Afrique en général et la partie nord du Tchad en particulier. Un programme bien étudié et planifié avait donc vu le jour. Le budget initial alloué à ce programme était de 3,5 milliards de dollars, dont la part du Tchad seul était de trois milliards de dollars, compte tenu de son importance stratégique et son développement économique et, à cet égard, disait le ministre des Affaires étrangères du Vatican: « Ce que nous dépensons au Tchad aujourd’hui comme étant l’un des pays les plus pauvres dans le monde, nous le récupérons avec facilité au cours des quatre prochaines années, parce que le territoire du Tchad, une des terres les plus riches en Afrique».
 
Les Effets sur le terrain :
Des résultats palpables de la mise en exécution de ce programme est visible aujourd’hui sur le terrain (Abéché, Oum-Hadjer, Ati, Adré, Mongo Moussoro etc.). Ceci se traduit par la création des écoles chrétiennes, la conversion des certains musulmans analphabètes au christianisme en échange d’argent, des ONG trop actives faisant semblant d’aider la population mais leur vrai objectif est l’appui de ce programme. Le germe du christianisme est alors inculqué aux enfants, aux jeunes et aux pauvres paysans d’une manière ou d’une autre, implicitement ou explicitement.
 
En guise d’exemple, prenons l’école chrétienne d’Oum-Hadjer qui mettait toute son énergie pour donner une formation de qualité afin d’attirer plus d’enfants. Profitant du manque de contrôle de la commission scolaire d’une part et de l’analphabétisme des parents d’autre part, des idées très négatives à l’égard de l’islam et des musulmans ont été enseignées implicitement aux enfants pendant des années. Rêvant d’atteindre son objectif le plus vite possible, l’administration de l’école avait décidé en 2008 d’informer officiellement cette fois- ci les parents de son programme d’enseignement de la bible. Cette déclaration avait suscitée la colère de toute la population, maisgrâce à Dieu le pire a été évité mais sa trace existe déjà. L’enseignement biblique était donc reporté pour une date ultérieure. Cependant, la grande ambition de ces derniers persiste.
 
Maintenant écoutons certains enfants interrogés par leur parents à ce sujet :
 
Qu’est ce qu’on vous a enseigné ?
On nous a dit que : «Un enfant qui fréquente l école coranique ne sera jamais ministre ni directeur mais tout ce qu’’il pourrait être, c est un blakoro ou pauvre marabou»
 
Quoi encore ?
« Tellement que Dieu n’aime pas les musulmans, Il les a obligé de frapper leur visage par terre cinq fois par jour, etc.…», faisant allusion aux cinq prières.
Pour plus d’informations ou de confirmation contacter le comité islamique d’Oum-Hadjer.
 
En conclusion, nous rappellerons que l’éducation est un droit légitime de tous les enfants du Tchad, mais celle-ci ne doit pas servir un moyen à ces ONG mal intentionnées de déraciner nos enfants et notre population au profit de certaines idéologies étrangères. J’invite également les compatriotes inculpées dans ce vaste programme au solde de l’étranger de se renoncer et de les dénoncer, car la paix que notre pays vient de retrouver est inégalable et il ne sert à rien de créer des problèmes que le Nord n’a jamais connu. Je vous encourage à lire le propos du président de la République lors de la grande prière qui dit : «Nous ne voulons pas des étrangers qui viennent chez nous qui se disent des érudits, des grands prêtres, des grands oulémas et qui viennent nous dire comment vont les chrétiens, comment vont les musulmans, que font les chrétiens, que font les protestants ? A ceux là, je leur dis non ! Nous avons nos hommes religieux ; nos érudits à qui Dieu leur a confiée la mission. Et ils accomplissent cette mission avec la plus grande honnêteté, la plus grande sagesse ; ils n’ont pas besoin des leçons de l’extérieur. Ecoutez leur voix et suivezleur conseil ; vous sortirez le Tchad des ténèbres. Vous mettrez votre pays dans la lumière ».
 
D’autre part, j’exhorte nos cadres ainées de prendre leur responsabilité en menant une enquête dans les départements concernés afin de contrecarrer ce grand danger avant qu’il ne soit trop tard.



1.Posté par Zaad le 08/07/2011 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est vrai que vous deviez avoir des titres accrocheurs mais franchement,c'est déplorable.comment pouvez vous publier de tels articles faisant allusion à une quelconque christianisation du Nord du Tchad en appelant à le contrecarré. Vous n'avez donc rien compris de 79? Vous jugez plus important l'analphabétisme des populations du nord que leur éducation par des religieux "chrétiens"? Il est indispensable de savoir ce qu'on cherche dans la vie pour avancer.Je vous y invite vivement.

2.Posté par neutre le 09/07/2011 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est grave que certains propos soient inculqué aux enfants mais dans vos textes vous tenez des propos qui pourront soulever les musulmans contre les chrétiens!!! parce que meme au Sud des ecoles coraniques existent donc soyons modérés pour ne pas enflammer la case du voisin

3.Posté par Albdoullah le 14/07/2011 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En reponse au 1. et 2. verifiez l information sur le terrain avant de reagir de la sorte. Je suis parfaitement d accords avec cette information, car les imams se plaigent beaucoup a Abeche, meme le Sultan avait interdit certaines ONG de parler de la religion avec les paysans du village. Ceci nous laisse reflechir qu il ya quelque qui se passe au noir, car pour l occident la religion et l ethnie sont une cle importante dans la creation des conflits ainsi que sa gestion.

Si ces ONG ne visent pas autres choses, qu elles renoncent a cette propagation de christianisme entre nos parents et enfants, sinon le message est compris.

4.Posté par Damir le 15/07/2011 02:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord avec cette article. Des ONG sont financées de l’étranger et si on ne fait pas attention d’où viennent ces ressources on sombre dans beaucoup de troubles. C'est le rôle de l’État de vérifier les activités des ONG et la source de leur financement. La propagation du christianisme est un phénomène connu en Afrique, la cessation du Sud de Soudan en est un bon exemple.

5.Posté par Tchadien le 15/07/2011 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si cette information est confirmee, je soupconne qu ils soient les "Temoins de Jehova". Ils sont trops derangeant, meme la communaute chretienne se plaignent d eux et ont des orientations dangereuses meme certains les considerent comme un secte.

Chers compatriotes musulmans et chretiens pensons au developpement de notre pays et disons Non a l ingerance dans nos affaires religieuses pour eviter de creer des conflits qu on a pas besoin.

6.Posté par Marielaura1959 le 19/07/2011 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les ONG ne devraient pas mêler aide humanitaire et religion. En principe, une ONG devrait être acceptée dans la mesure où elle s'engage à respecter la culture là où elle compte axer son action. Il faut donc s'assurer avant que ne s'implante une ONG, qu'une entente écrite, claire et définie, a été signée entre les locaux et l'ONG, et qu'un comité de surveillance s'assure du respect de l'entente pendant la durée de l'implication de l'ONG.

7.Posté par kalbouboua le 20/07/2011 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si cette information est vérifiée et qu'il y a dénigrement contre les frères du nord musulmans je suis vigoureusement contre ces ONG.
Néanmoins, il faut aussi penser à l'instrumentalisation et la haine que pourrait créer de tels articles. Car même au sud il y a la multiplication des mosquées et de conversion des chrétiens qui se passent. Alors, qu'en pensez-vous de telles situations ? C'est par l'achat des consciences qu'on islamise également les pauvres analphabètes du sud chrétien. Comment voulez -vous que les autres réagissent ? Faisons attention à la division, au confessionnalisme et toutes sortes de propos inflammables.
Comme le Président de la République et vous l'avez cité, cela veut dire que ce constat est visible du Sud au Nord, car aucune de ces Grandes Religions: CHRISTIANISME et ISLAM sont venues d'ailleurs et on les a adoptées seulement. Aucune région et aucune ethnie du Tchad ne peut revendiquer l'exclusivité de ces religions étrangères qui sont venues de l'Orient et de l'Occident. Préoccupons nous beaucoup plus de choses qui nous unissent que des choses qui nous divisent. La religion est strictement une intimité entre le croyant et son Créateur Dieu et non une affaire politique.
En conclusion, ces propos sont tendancieux et dangereux.
A bon entendeur
Kalbou

8.Posté par Nadoum le 21/07/2011 04:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis plus au Tchad mais j avais vecu une bonne partie de ma vie au Sud du pays, c est magnifique. Je soutiens le commentaire 6, car la population locale qu elle soit du sud ou du nord ont le droit de savoir les activites reelles de chaque ONG qui opere dans leur region, puisque malheureusement en Afrique on pense que tout ce qui est occidental est bon, il est temps de changer cette mentalite. Certaines ONG sont meme interdites en occident mais en afrique operent comme des rois des periodes antiques, sans control. Les ONG sont les bienvenues mais la religion est une ligne rouge qu on ne doit pas franchir.
Si cette information est confirmee et qu il existe reelement un plan, il faut le demolir et punir ces ONG sinon on a pas besoin des telles informations car on a assez d autres problemes a regler.
Merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.