Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Les Lamy fortains témoins de l'histoire du Tchad


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 16 Janvier 2011 modifié le 16 Janvier 2011 - 00:43

A l’époque, pour marier une fille, cela demandait du temps. La jeunesse sortait pour danser et défiler à l’occasion des cérémonies.


Constitués en Comité, les Lamy-Fortains se sont regroupés pour participer à l’organisation du Cinquantenaire.

 

Madame Asma Gassim a accepté de répondre à deux questions d’Alwihda Actualités à l’occasion de la Fête de l’Indépendance.

 

Comment vous est venue l’idée d’organiser le cinquantenaire au nom des Lamy-fortains ?

 

Constatant l’énergie dégagée par le Président Idriss Deby pour l’organisation du cinquantenaire, nous Lamy-fortains , nous nous voyons dans l’obligation de le soutenir et surtout que le drapeau du Tchad à été planté le jour de l’indépendance sous nos yeux et dans notre chère ville Fort Lamy connue aujourd’hui sous l’appellation de N’Djamena.

 

 

Que signifie pour vous Fort Lamy ?

 

Tout est parti le 12 décembre 2010 lorsque nous nous sommes réunis à Bakara à une quinzaine de kilomètres de N’Djamena.

 

Après délibération il a été constitué un bureau du comité d’organisation, composé de 9 membres.

 

 

A l’époque, pour marier une fille, cela demandait du temps. La jeunesse sortait pour danser et défiler à l’occasion des cérémonies.

Les jeunes étaient accompagnés de leurs parents. Maintenant la jeunesse est libre et se permet tout, je crois qu’il faut transmettre à la nouvelle génération les valeurs traditionnelles.

 



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements