Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Les Tchadiens doivent apprendre à vivre ensemble


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 4 Mai 2011 modifié le 4 Mai 2011 - 11:20


 



 

Les tchadiens sont condamnés par l’histoire à vivre ensemble afin de construire leur pays. La montée de clanisme, tribalisme, ethnicisme et autres sources de divisions doivent cesser pour que l’an 2011 soit pour eux l’année de la consolidation de la paix. Les tchadiens ont un grand intérêt à banaliser et minimiser la haine, la division sans fondement et s’unir car l’heure a sonné. Si aujourd’hui la société tchadienne est malade c’est parce que le pays a vécu plusieurs années de crise. Notons que la question centrale est la liberté en diversité culturelle. Au Tchad, l’on ne doit pas parler du Nord, Sud, Est, Ouest, car nous sommes tous sans distinction tchadiens. Pas de musulman, ni chrétien ni animiste mais de tchadiens tout simple. C’est à l’égard de ces fléaux de division que l’association tchadienne Anti éthnicisme (ATAE) a organisé une conférence débat le samedi 16 avril au ministère des relations extérieures. Cette conférence vise à participer activement dans le développement, sensibiliser les jeunes sur l’unité culturelle et l’éthnicisme synonyme de Moissisme afin d’avoir un Tchad uni et prospère. Aussi faut-il ajouter que le but est de mobiliser toute la population pour lutter contre l’éthnicisme.

 

Dr. Ahmat Mahamat Hassan, juriste, enseignant et chercheur a indiqué qu’il faut orienter le débat vers les sultans, chefs de cantons et chefs de villages. Il a souligné qu’une ethnie est une entité qui veut se respecter. Il a déploré le sort de ceux qui tiennent le langage de vipère « Kirdi, Doum, Sara, Forgeron… » Il a demandé simplement aux utilisateurs de ces mots de les calciner.

Pour le Président de l’association, Ali Haroun Kathir, c’est la montée de tribalisme, éthnicisme, clanisme qui est la cause de la tension entre les tchadiens. Ce sont de termes à bannir, a-t-il conclu.

Par M.W.B

 




1.Posté par Kalbouboua Zolomamngadi le 04/05/2011 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher compatriote et honnorable professeur

Citoyen tchadien de la diaspora, je suis très ravi de lire des discours sur l'unité des fils du Tchad.
Comme, vous l'avez dit, il faut que les tchadiens apprennent à vivre ensemble et qu'ils aient surtout cette ferme volonté de vie commune.
Ce sont dons les langages du tribalisme, du confésionnalisme, du regionalismme... qui divisent les fils du Tchad et exploités par nos piètres politiciens pour assouvir leurs besoins. Les tchadiens dans leur ensemble doivent calciner ces mots divisionnistes et se mettre ensemble. Les USA sont forts parcequ'ils sont l'union de plusieurs groupe ethniques et des Etats, et pourquoi pas nous ?
Je vous exhorte à continuer de tellles conférences auxquelles j'adhère pour l'intérêt supérieur de notre pays.
Je n'appartiens à aucune organisation, ni politique, ni associative et je ne suis qu'un libre-penseur social philanthropique.
Kalboubou à Rouen

2.Posté par Zaad le 09/05/2011 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La question de l'unité nationale ne peut être discuté dans un bureau avec à l'issu une signature pour l'appliquer.Elle est le résultat d'un processus et de plusieurs mécanismes concret conduisant à sa réalisation. Il s'agit d'un travail de long terme qui nécessite l'implication de tous les acteurs de la société civil et les populations tchadiennes.C'est la raison pour laquelle j'ai foi en la démarche que vous adopté et que je continuerai à oeuvrer pour la réalisation de ce projet salutaire pour le Tchad.

3.Posté par HASSAN DJAMOUS le 09/05/2011 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème du Tchad, ce n'est pas uniquement la montée des questions ethniques et claniques. C'est d'abord un comportement malsain de ceux qui pensent à l'arabisation du pays, ceux qui ne comprennent l'histoire de cette nation. Les bandits qui nous ont nuit pendant des décennies.

Le Tchad est au coeur de l'Afrique, et il doit demeurer africain. Car "l'orientalisme est une frustration" (ANTA DIOP), et ceux sont loin des réalités africaines et tchadiennes.

De quelle unité culturelle veut-on au Tchad, sur quel socle de civilisation? Avec un mal d'ignorance? Souvenions-nous de l'auteur francais qui a écrit ce qui appartient au Tchad: TERRE SARA, TERRE TCHADIENNE. Le Tchad a ses propres valeurs archéologiques et sa propre civilisation. Ceux qui endorment les Tchadiens sont des ennemis de la Nation, avec leurs calculs égoïstes. La Nation dont voit le président DEBY ITNO dans ses différents discours, CE N'EST PAS CE QUE LES TCHADIENS VEULENT. Il est venu du Soudan, et il doit remettre ce flambeau emprunté aux propriétaires. Le discours est une histoire.

Les Tchadiens ne sont pas ce qu'il croît les forcer à le devenir. Le vrai problème qui divise les Tchadiens, c'est aussi les rezzou, les pillages et le goût de la violence qui sont utilisés par les gens qui ne veulent travailler, et s'accolent au dos des autres.

Ce n'est pas au moment où chaque région prend conscience de l'avenir des générations futures, et comprend vos jeux, qu'il faut dans la manière de saigner le Tchad pour des intérêts, que vous vous sentiez adoucir le ton. Laissons chacun conduire son destin et son avenir, et nous verrons les laborieux.

De telles conférences sont des instruments à endormir davantage les Tchadiens sur les haines des dirigeants nordistes (HEISSEIN HABRE (DDS), IDRISS DEBY (ANS)). Le rôle concret de ces Bureau, ce n'est pas pour traquer les Tchadiens, mais de les protéger du mal extérieur, et de pouvoir s'enrichir par l'économie des connaissances et de la recherche technologique et scientifique pour le développement économique et social. On ramasse des analphabètes dangereux venus du Soudan, ou des fils du pays sans référence intellectuelle, qui ont la haine des Tchadiens. Et comme, la culture de la haine qu'ont dirigeants eux-mêmes, elle reflète exactement ceux qu'ils pensent des autres Tchadiens.

Un autre fait est que, l'économie des ressources naturelles du Nord du Tchad n'est jamais rentrée dans les statistiques de l'exploitation de l'économie nationale au Tchad, à part quels rares bénéfices confisqués du cheptel. Où sont l'Uranium, l'étain, le manganèse, le cuivre,... Depuis 1975, seule l'économie du Sud qui sert à construire les régions du Nord. Personne et aucun chef d'Etat de deux derniers régimes n'ont même pas osé faire la lumière sur l'économie des richesses naturelles du Nord.

Essayons de voir les choses en face et de se dire des vérités. Qui dira que ce que je viens de dire est faux. Personne! Je parle en connaissance de cause bien juste.

Le jour où il appartiendra à chaque région de construire son économie à partir des ressources propres qu'elle dispose, ce jour, nous saurions tous, laquelle est capable de s'en sortir toute seule avec sa capacité humaine. C'est fini les greffes parasitaires pour le commerce illicite et illégal.

Le pétrole est aussi dans les parties méridionales du Nord. Où est sa production et les recettes?

Tout le monde devient commercant au Tchad. Un commerce qui est mal organisé, et qui génère bien des indolents à nourrir par l'agriculture du sud. Pourquoi ceux-ci ne vont-ils pas à l'école?

On connaît bien vos inquiétudes à travers certaines conférences, rien d'étonnant.

LA DÉMOCRATIE, C'EST LE TRAVAIL ET LA JUSTICE SOCIALE, POLITIQUE ET ÉCONOMIQUE.

LA SEULE CHOSE ET LE SEUL MOT D'ORDRE: IDRISS DEBY DÉGAGE!! TROP C'EST TROP.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements