Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Les USA reprochent à l'ONU d'avoir accusé le Tchad trop vite


- 7 Avril 2014 modifié le 7 Avril 2014 - 15:14

Selon le journal français Le Monde.fr, des hauts diplomates américains ont reproché à l'ONU d'avoir été « un peu vite en besogne, en rendant publique une enquête avant même de l'avoir achevée », accusant le Tchad d'avoir tiré sans être provoqué à Bangui. Bon nombre de diplomates à New York se disent inquiets des retombées d'un retrait plus large. Les Tchadiens forment le plus gros contingent de la Misca, avec 850 hommes sur 6 000. Prise sans concertation, « la décision de N'Djamena a pris tout le monde de court », explique une source diplomatique.


Des soldats tchadiens quittent Bangui, vendredi 4 avril. | AFP/MIGUEL MEDINA
Des soldats tchadiens quittent Bangui, vendredi 4 avril. | AFP/MIGUEL MEDINA
Le Tchad va-t-il, comme il l'a dit, retirer toutes ses troupes de la République centrafricaine (RCA), au moment où le pays espère un soutien international plus fort pour sortir du chaos ? L'affaire embarrasse l'ONU, quatre jours après l'annonce d'un départ du principal contingent de la force internationale de soutien à la RCA, pour l'heure sous conduite de l'Union africaine (Misca).
 
Quelque 200 premiers policiers et militaires tchadiens ont quitté Bangui vendredi 4 avril. Dans la capitale, la présence tchadienne était source de tensions. Mais bon nombre de diplomates à New York se disent inquiets des retombées d'un retrait plus large. Les Tchadiens forment le plus gros contingent de la Misca, avec 850 hommes sur 6 000. Prise sans concertation, « la décision de N'Djamena a pris tout le monde de court », explique une source diplomatique.
 
Cependant, cette source reproche à l'ONU d'avoir été « un peu vite en besogne, en rendant publique une enquête avant même de l'avoir achevée ». Vendredi, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme à Genève a accusé les militaires tchadiens d'avoir tiré de façon indiscriminée « sur un marché bondé de civils non armés », et ce, sans avoir été provoqués. Au cours de ces violences, le 29 mars à Bangui, au moins 30 personnes ont été tuées et 300 autres blessées, dont des enfants et des femmes enceintes.





1.Posté par Amir le 07/04/2014 20:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par Abdelhakim Haroun Mahamat Ourbo le 09/04/2014 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
L'ONU n'aurait dû pas agir de la sorte et les USA confirment cette mauvaise action , car la vie de toute la communauté musulmane centrafricaine est actuellement en danger suite au retrait du contingent tchadien.

3.Posté par Ndoma Moussa Cyrille le 09/04/2014 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère je suis désolé de votre réaction lorsque vous dites que la vie de tous les Musulmans Centrafricains sont en danger suite au retrait des forces Tchadiennes. Donc pour dire que vous êtes sensés comprendre le double jeux de cette force qui au lieux de jouer son rôle du maintien de la paix, elle est venue soit pour protéger un groupe bien déterminé. Alors que c'est pas l'objectif de sa mission en RCA. Une chose est claire depuis le 4 ou ils ont commencé leur retrait dis moi le jour ou on a parlé d'un cas de meurtre??. De plus avec ce départ le Séléka qui sont cantonnées elles se disent prêtes pour le désarmement et les dialogues même pas plus que deux jours (Dimanche) l'İmam de la mosquée de Gobongo ensemble avec un groupe des frères Musulmans ont fait une décente dans quelques Eglises et ensemble ils se sont demandés pardon et cela doit continuer dans jours qui suivent. Pour dire que la Force Tchadienne n'a pas bien joué son rôle et son retrait est pour moi un début de solution a la Crise dans notre pays.

4.Posté par Ibrahim Melingué ti bê africa le 09/04/2014 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ndoma, ne faites pas semblant, vous savez très bien que toute la communauté musulmane centrafricaine et étrangère était et est encore en danger, encore plus avec le retrait de cette troupe. Pourquoi? Parce que les antibalakas ne se permettent pas de lyncher en présence de cette troupe dont la mission est de protéger la population civile. Vous parlez de double jeux: l'un c'est la protection des civiles dont les musulmans et l'autre c'est quoi....? J'espère que vous répondriez!
Ce n'est pas comme Sangaris qui les laisse faire. Même les musulmans d'origine Mandja vivent caché en ce moment à Bangui. J'ai un ami Mandja islamisé, sa femme est Gbanziri leur maison a été cassé, ce sont des tchadiens? Ils ont une fille de 8ans, vous savez quoi, à l'école les collègues de la fille lui ont dit qu'elle n'est pas centrafricaine parce que son papa est musulman. Ils sont devenus refugiés chez des parents, je ne vous dirais pas dans quel quartier ils y sont maintenant. Vous parler de la mosquée de Gobongo, elle existe encore cette mosquée? Ne soyons pas fans, soyons juste et tout se paye ici bas. Nzapa a ke kotta mingui...

5.Posté par Ndoma Moussa Cyrille le 14/04/2014 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère İbrahim je suis désolé car tu ne maîtrises pas peut etre ce qui se passe a BG depuis l'arrivée de Tchadiens jusqu’à leur départ. Pour ta question sur la Mosquée de Gobongo je te dis oui c'est encore debout et y'en a encore plein d'autre. Je suis Musulman comme toi mais je ne fais partie d'aucun groupe. Car nous sommes tous responsable de ce qui est entrain de passé dans notre pays. Faut pas faire le petit malin. Lorsque les Tchadiens sont rentrés beaucoup de choses se sont passées et nous avons applaudis. Si nous tous Chrétiens et Musulmans avons réagis nous ne serons pas a ce niveau. Une chose encore si tu me dis que la Misca Tchadien est la pour protéger la population Civile et Musulman je te dis non. La preuve en est que c'est pas la Misca Tchadien qui est basée au Km5 la ou se trouve les Musulmans c'est un autre groupe. Je te dis encore non parce que ma fille fréquente le complexe CPJ pour le moment et elle n'est attaquée comme tu le dis et moi je prie tous les vendredi a Lakouanga si tu ne le sais pas. Donc vérifies bien encore tes informations et nous pouvons parler après. Ne te laisses pas emporter par le fanatisme. Comme tu as dit Nzapa a ke kotta mingui... et nous devons faire très attention

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements