Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Les familles des victimes de l’attentat contre le DC10 d’UTA : satisfaction et espoir après l’annonce de l’arrestation d’Abdallah Senoussi, beau-frère du colonel Kadhafi


Alwihda Info | Par - 20 Novembre 2011 modifié le 20 Novembre 2011 - 23:04


COMMUNIQUE DE PRESSE

20 novembre 2011

 

Les familles des victimes de l’attentat contre le DC10 d’UTA : satisfaction et espoir après l’annonce de l’arrestation d’Abdallah Senoussi, beau-frère du colonel Kadhafi

 

Les familles des victimes de l’attentat contre le DC10 d’UTA se réjouissent de l’arrestation d’Abdallah Senoussi, au lendemain de l’arrestation de Saïf al Islam Kadhafi et un mois après la mort du colonel Kadhafi.

 

Abdallah Senoussi, beau-frère du colonel Kadhafi et ancien chef des services secrets libyens, a été condamné en 1999, par contumace, à la prison à perpétuité par le Tribunal de Grande Instance de Paris pour son implication dans l’attentat du 19 septembre 1989 contre le DC10 d’UTA, vol UT 772.

 

« Vingt-deux ans après l’attentat, et quelques jours après l’inauguration du Mémorial à N’Djamena dédié aux 170 victimes de l’attentat, nous n’avons jamais été aussi proches d’un dénouement. Espérons que notre patience sera enfin récompensée, et qu’Abdallah Senoussi sera jugé pour tous ses crimes, en particulier pour l’attentat du DC10 d’UTA », a déclaré M. Guillaume Denoix de Saint Marc, président de l’association des « Familles de l’Attentat du DC10 d’UTA » et directeur général de l’Association française des Victimes du Terrorisme – AfVT.org.

 

Avec cette arrestation, les familles des victimes espèrent que les 6 libyens reconnus coupables et condamnés par un tribunal français soient rapidement rattrapés par la justice pour purger leur peine. Six mandats d'arrêt internationaux ont été émis par la France en 1999. Ils sont valables jusqu'en 2019.

 

RAPPEL DES FAITS : L’attentat contre le DC10 de l’UTA est l’acte terroriste le plus meurtrier perpétré contre la France. Les 170 passagers et membres d'équipage ont trouvé la mort suite à l’explosion de l’avion le 19 septembre 1989 à 14h59, heure française. Les victimes étaient de 18 nationalités : 54 Français, 48 ressortissants de la République du Congo, 25 Tchadiens, 9 Italiens, 8 ressortissants des USA, 5 Camerounais, 4 ressortissants du Royaume-Uni, 3 ressortissants de République Démocratique du Congo, 3 Canadiens, 2 Centre-Africains, 2 Maliens, 2 Suisses, 1 Algérien, 1 Belge, 1 Bolivien, 1 Grec, 1 Marocain et 1 Sénégalais.

 

Contacts :

M Guillaume DENOIX de SAINT MARC
+33 6 61 11 96 54 - gsaintmarc@afvt.org

Mme Danièle KLEIN
+33 6 76 73 66 20 – daniele.klein@afvt.org



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements